Julian Coolidge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julian Coolidge
Naissance
Brookline (Massachusetts)
Décès [1] (à 80 ans)
Cambridge (Massachusetts)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Domaines mathématiques
Institutions Harvard
Formation Harvard et Oxford[1]
Directeur de thèse Eduard Study
Étudiants en thèse Roger Arthur Johnson
A influencé Franklin Roosevelt

Julian Lowell Coolidge (1873-1954) est un mathématicien américain qui fut professeur et directeur du département de mathématiques à l'université Harvard[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à Harvard et Oxford, Coolidge enseigna de 1897 à 1899 à la Groton School, où l'un de ses étudiants fut Franklin Roosevelt[1]. En 1899, il accepta un poste d'instructeur à Harvard, où il devint professeur assistant en 1902. Il prit alors deux années sabbatiques pour compléter ses études à Turin[1] avant de recevoir un doctorat de l'université de Bonn[1],[2]. Il retourna ensuite enseigner à Harvard où il accomplit le reste de sa carrière, à l'exception d'un an comme professeur étranger à la Sorbonne à Paris[1].

Pendant la Première Guerre mondiale, Coolidge servit dans le corps expéditionnaire de l'US Army en France, atteignant le grade de major. À la fin de la guerre, le gouvernement français lui décerna la croix de chevalier de la Légion d'honneur[1].

Coolidge retourna enseigner à Harvard, où il obtint une chaire de professeur. En 1927, il fut nommé directeur du département de mathématiques à Harvard[1], poste qu'il occupa jusqu'à sa retraite en 1940. Fellow de l'American Academy of Arts and Sciences[3], Coolidge fut aussi président de la Mathematical Association of America en 1925 et vice-président de l'American Mathematical Society en 1918[1],[4]. Il est l'auteur de plusieurs livres sur les mathématiques et l'histoire des mathématiques.

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Julian Coolidge » (voir la liste des auteurs).
  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « Julian Coolidge », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).
  2. (en) Julian Coolidge sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  3. (en) « The Early History of the American Academy of Arts and Sciences », Bull. Am. Acad. Arts Sci., vol. 24, no 4,‎ , p. 3-23 (DOI 10.2307/3823172).
  4. (en) « MAA presidents: Julian Lowell Coolidge ».
  5. (en) Henry Seely White (en), « Circle and Sphere Geometry », Bull. Amer. Math. Soc., vol. 25, no 10,‎ , p. 464-467 (DOI 10.1090/s0002-9904-1919-03230-3, lire en ligne).
  6. (en) Virgil Snyder (en), « Review: J. L. Coolidge, A History of Geometrical Methods », Bull. Amer. Math. Soc., vol. 47, no 1,‎ , p. 20-22 (DOI 10.1090/s0002-9904-1941-07368-4, lire en ligne).
  7. (en) Leonard Blumenthal (en), « Review: J. L. Coolidge, A history of the conic sections and quadric surfaces », Bull. Amer. Math. Soc., vol. 53, no 1, Part 1,‎ , p. 36 (DOI 10.1090/s0002-9904-1947-08730-9, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]