Julia Franck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Franck.
image illustrant un écrivain image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un écrivain allemand.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Julia Franck
Description de cette image, également commentée ci-après

Julia Franck en 2007.

Naissance (46 ans)
Berlin-Est
Activité principale
Auteur

Œuvres principales

La Femme de midi (2007)

Julia Franck est une écrivaine allemande née le (46 ans) à Berlin-Lichtenberg dans la République démocratique allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de l'actrice Anna Katharina Franck et du metteur en scène Jürgen Sehmisch, et la petite-fille de la sculptrice Ingeborg Hunzinger et l'arrière-petite-fille du peintre Philipp Franck.

En 1978, sa mère quitte Berlin-Est avec ses enfants par le Marienfelde et s'établit ensuite dans le Schleswig-Holstein à Rendsburg.

Elle effectue des études de droit, de philologie américaine, de littérature moderne allemande et de philosophie à l'Université libre de Berlin. Elle travaille ensuite comme femme de ménage, gardienne d'enfant, assistance à l'Université Libre, pigiste dans divers journaux et radio, ainsi que comme directrice adjointe à la Sender Freies Berlin.

Depuis 2001, elle est membre de la section allemande du PEN club.

Elle a reçu de nombreux prix dont la bourse Alfred Doblin, le Prix Ingeborg Bachmann, le prix Marie-Luise Kaschnitz, le prix Roswitha, le Prix du Livre Allemand[1].

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

  • La Femme de midi, [« Die Mittagsfrau », 2007], trad. de Élisabeth Landes, Paris, Flammarion, coll. « Littérature étrangère », 2009, 369 p. (ISBN 978-2-08-121373-9)[2],[3]
  • Feu de camp, [« Lagerfeuer », 2003], trad. de Élisabeth Landes, Paris, Flammarion, coll. « Littérature étrangère », 2011, 330 p. (ISBN 978-2-08-121374-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Prix du Livre Allemand 2007 est décerné à Julia Franck pour son roman Die Mittagsfrau », sur http://www.boersenverein.de (consulté le 9 août 2011)
  2. Nouvel Observateur du 3 septembre 2009, « Le journal de Julia Franck », sur http://bibliobs.nouvelobs.com,‎ (consulté le 9 août 2011)
  3. Françoise Dargent, « Une vie allemande », sur http://www.lefigaro.fr,‎ (consulté le 9 août 2011)