Julia Chapman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julia Chapman
Nom de naissance Julia Stagg
Naissance Angleterre
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Œuvres principales

Cycle Les Détectives du Yorkshire

Julia Stagg, connue également sous le pseudonyme de Julia Chapman, est une autrice britannique de romans et de romans policiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir voyagé dans de nombreux pays en tant que professeure d’anglais Langue étrangère, Julia Stagg s’installe en 2004 dans les Pyrénées françaises, en Ariège, où elle elle tiendra avec son mari une auberge-restaurant pendant près de six ans[1],[2].

Elle s’inspire de cette expérience pour écrire en 2009[3] le premier volume de sa série de romans The Fogas Chronicles (non traduit en français) L'Auberge, qui raconte les aventures d’un couple d’Anglais, gérants de la petite Auberge des deux Vallées située en Ariège. Plusieurs volumes livrent les intrigues des habitants du village de Fogas situé à la frontière entre la France et Andorre[4].

paysage de vallons à la végétation rase, parsemés de petites fermes et de murets de pierre et autant d'enclos à moutons.
Paysage caractéristique de la région des Vallons du Yorkshire où se déroulent les romans de la série des Détectives du Yorkshire.

Après son retour au nord de l'Angleterre dans la région des Vallons du Yorkshire (Yorkshire Dales), Julia Stagg prend le pseudonyme de Julia Chapman et se lance dans le roman policier. Dans son nouveau cycle The Dales detectives (Les Détectives du Yorkshire), les deux héros Samson et Delilah évoluent dans un univers très inspiré de son environnement quotidien, cette fois-ci peuplé des collines et des moutons du Yorkshire. Comme pour la série des Fogas, Julia Chapman utilise le paysage, les particularités régionales et une galerie de personnages[5] parmi les habitants du village de Bruncliffe pour tisser des intrigues complexes et humoristiques dans la veine des cozy mysteries (en) qui connaissent rapidement le succès[6].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Série The Fogas Chronicles[modifier | modifier le code]

Sous son nom de Julia Stagg

  • L’Auberge (Hodder & Stoughton, 2011)
  • The Parisian’s return (Hodder & Stoughton, 2012)
  • The French Postmistress (Hodder & Stoughton, 2013)
  • A Fête to remember (Hodder & Stoughton, 2014)
  • Last chance in the Pyrenees (Hodder & Stoughton, 2015)

Roman se passant également à Fogas :

  • A Christmas wedding' (Hodder & Stoughton, 2014)

Série Les Détectives du Yorkshire[modifier | modifier le code]

Sous le pseudonyme de Julia Chapman.

  • Date with Death (Pan Macmillan, 2017)
    Publié en français sous le titre Rendez-vous avec le crime, Paris, collection « La Bête noire », Éditions Robert Laffont, 2018
  • Date with Malice (Pan Macmillan, 2017)
    Publié en français sous le titre Rendez-vous avec le mal, Paris, collection « La Bête noire », Éditions Robert Laffont, 2018
  • Date with Mystery (Pan Macmillan, 2018)
    Publié en français sous le titre Rendez-vous avec le mystère, Paris, collection « La Bête noire », Éditions Robert Laffont, 2018
  • Date with Poison (Pan Macmillan, 2019)
    Publié en français sous le titre Rendez-vous avec le Poison, Paris, collection « La Bête noire », Éditions Robert Laffont, 2019
  • Date with Danger (Pan Macmillan, 2020)
    Publié en français sous le titre Rendez-vous avec le danger, Paris, Éditions Robert Laffont, 2019

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « About », sur Site officiel de Julia Stagg
  2. « Biographie de Julia Chapman », sur Lisez-moi (consulté le 12 janvier 2020)
  3. (en) Julia Stagg, « Dales Writers », sur Twitter, (consulté le 12 janvier 2020)
  4. (en) « Julie Stagg: Fogas novels set in France », sur The Book Trail,
  5. Laurence van Gysel, « Julia Chapman : « J’aime créer des personnages qui ont une vie réaliste » », sur Ernest mag,
  6. Julie Malaure, « Polar : les deux nouvelles mamelles du cosy mystery », Le Point,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]