Julián Rodas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rodas (homonymie).
Rodas Ramírez est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Rodas ; le second, maternel, souvent omis, est Ramírez.
Julián Rodas
Julián Rodas 2013.jpg
Rodas lors de la présentation officielle de l'équipe Coldeportes Claro, avant le départ du Tour de Colombie 2013.
Informations
Nom de naissance
Julián Andrés Rodas Ramírez
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (37 ans)
PereiraVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes non-UCI
2006EPM-Orbitel
2007-2008UNE-Orbitel
2009-2010Orgullo Paisa-Indeportes Antioquia
2014Formesán-Bogotá Humana
Équipes UCI
Principales victoires

Julián Andrés Rodas Ramírez, né le à Pereira (département de Risaralda), est un coureur cycliste colombien.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Année 2012[modifier | modifier le code]

Son équipe perd ses deux leaders Óscar Sevilla et Sergio Henao, et comme pour le Tour de Colombie, la course détermine le rôle de chacun[1]. Ainsi lors du Tour du Mexique, il devient le leader de l'équipe. Dans la deuxième étape, il est le seul à pouvoir suivre un temps son ancien coéquipier Sevilla. Il termine en solitaire une minute devant un petit groupe[2]. Il ne perd que quelques secondes les autres jours et finit l'épreuve deuxième, derrière l'Espagnol. Celui-ci est suspendu, et ses résultats lui sont retirés[3]. Rodas devient alors le vainqueur de l'étape et de la course[4]. Avec les 72 points, ainsi, engrangés, il termine trentième au classement de l'UCI America Tour 2012[5].

Au mois de mai, il dispute la Clásica de los Héroes de la Patria. Il termine en solitaire la deuxième étape, reléguant à 3 min 30 s ses premiers adversaires[6]. Ce qui lui permet d'inscrire, pour la deuxième fois consécutivement, son nom au palmarès de l'épreuve[7].

Fort de ces résultats et de la confiance de son équipe[1], il arrive au Tour de Colombie avec l'intention de le gagner[8]. Jusqu'à la veille de l'arrivée, il se maintient dans les dix premiers[9], mais dans la dixième étape, il perd plus de quatre minutes[10] et toute chance de bien figurer au classement général (où il échouera à la seizième place finale[11]).

Il n'obtient plus de résultats significatifs, hormis une deuxième place lors du contre-la-montre en côte de la Vuelta a Antioquia[12], qui le classe sixième de la course[13]. Au Clásico RCN, il perd vingt minutes dès la première étape de montagne[14] et termine soixante-huitième l'épreuve[15].

Année 2013[modifier | modifier le code]

Au mois de novembre 2012, avec neuf de ses coéquipiers, il quitte la formation antioqueña, pour rejoindre la seconde formation du projet Coldeportes, l'équipe continentale Colombia - Claro[16].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) « Reportajes Vuelta a Colombia 2012: “La contrarreloj final decidirá el campeón de la Vuelta a Colombia” Gabriel Jaime Vélez », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 26 décembre 2012)
  2. (es) « Vuelta a México: Sevilla gana la 2ª etapa », sur www.biciciclismo.com, (consulté le 27 décembre 2012)
  3. (es) « El TAS sanciona con un año a Sevilla », sur www.biciciclismo.com, (consulté le 27 décembre 2012)
  4. (en) « Vuelta Mexico Telmex (MEX/2.2) », sur uci.ch (consulté le 26 décembre 2012)
  5. (en) « UCI America Tour Ranking - Julián Rodas », sur www.uci.html.infostradasports.com (consulté le 28 décembre 2012)
  6. (es) « La segunda batalla de los Héroes la ganó Julián Rodas », sur nuestrociclismo.com (consulté le 10 juin 2012)
  7. (es) « Julián Rodas "Doblemente Héroe de la Clásica", Castañeda el último ganador », sur nuestrociclismo.com (consulté le 10 juin 2012)
  8. (es) « Julián rodó con inteligencia », sur elmundo.com, (consulté le 12 janvier 2013)
  9. (es) « Les différents classements de la neuvième étape du Tour de Colombie 2012 », sur docs.google.com (consulté le 28 décembre 2012)
  10. (es) « Les différents classements de la dixième étape du Tour de Colombie 2012 », sur docs.google.com (consulté le 28 décembre 2012)
  11. (es) « Le classement de la onzième étape et les différents classements finals du Tour de Colombie 2012 », sur docs.google.com (consulté le 28 décembre 2012)
  12. (es) « Vuelta a Antioquia: Alex Cano ganó la cronoescalada a Santa Helena y es nuevo líder », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 26 décembre 2012)
  13. (es) « Les différents classements finals de la Vuelta a Antioquia 2012 », sur www.dewielersite.net (consulté le 28 décembre 2012)
  14. (es) « Les différents classements de la troisième étape du Clásico RCN 2012 », sur docs.google.com (consulté le 28 décembre 2012)
  15. (es) « Les différents classements finals du Clásico RCN 2012 », sur docs.google.com (consulté le 28 décembre 2012)
  16. (es) « Por lo menos nueve ciclistas del Orgullo Antioqueño pasan a Claro », sur elcolombiano.com, (consulté le 12 janvier 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :