Jules Seveste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seveste.
Jules Seveste
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
MeudonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Fratrie
Enfants

Désiré Henri Jules Seveste est un dramaturge et administrateur de théâtre français né le à Paris et décédé à Meudon le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père Pierre Seveste l'adjoint avec son frère dès 1822 dans une société par actions pour exploiter le privilège des théâtres de banlieue qui lui est alloué[2]. En 1848, il réclame la réouverture des salles Montmartre et Belleville[3].

Le , il succède à son frère Edmond Seveste comme directeur de l'Opéra-National, après refus d'Adolphe Adam, qu'il renomme le 12 avril 1853 en Théâtre-Lyrique[4]. Jules Verne dont il fait jouer le 28 avril 1853 la comédie Le Colin-Maillard[5], en devient le secrétaire, avec des appointements de 1200 francs par an, poste qu'il quittera en 1855.

Il meurt d'une apoplexie foudroyante le vendredi 30 juin 1854, à dix heures du soir et non du choléra tel que souvent indiqué[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Christophe et Lubin, comédie vaudeville en un acte, (avec Edmond Seveste), 1825
  • La Lanterne, vaudeville (avec Edmond Seveste), 1827
  • La Sylphide, drame en deux actes (avec Ernest Jaime), 1832
  • L'Élève de la nature, ou Jeanne et Jenny, pièce en cinq actes et deux parties (avec E. Jaime), 1833
  • Amaglia ou la Fille du diable, drame fantastique en cinq actes (avec Émile Vanderbuck), 1836
  • Les Fiançailles des roses, opéra-comique (avec Charles Deslys), 1852

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Discours prononcés sur la tombe de M. Jules Seveste, 1854
  • Philippe Chauveau, Les théâtres parisiens disparus : 1402-1986, 1999, p.322
  • Jules Verne et la musique, Revue Jules Verne n°24, 2007, p.97
  • Volker Dehs, Le Théâtre lyrique sous les frères Seveste, Bulletin de la Société Jules Verne no 192, août 2016, p. 17-36

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Brunel, Stéphane Wolff, L'opéra, Bordas, 1980, p.197
  2. Bulletin de la société d'histoire et d'archéologie des IXe et XVIIIe arrondissements Le Vieux Montmartre, 1903, p.218
  3. Recherches Contemporaines, n° 1 à 3, 1993, p.126
  4. Charles Noël Martin, La vie et l’œuvre de Jules Verne, Michel de L'Ormeraie, 1978, p.71
  5. Jules Verne lui dédie la pièce.
  6. La Ruche littéraire n°3 à 5, 1854, p.407