Jules Sébille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jules Sébille est né le à Bouy-Luxembourg et mort le à Sceaux. En tant que Commissaire de police, il est le premier dirigeant opérationnel des services à l'origine de la police judiciaire contemporaine.

Biographie et activité professionnelle[modifier | modifier le code]

Sous l'impulsion de Georges Clemenceau et de Célestin Hennion, et à la suite de l'arrêté ministériel du 6 mars 1907, il prend la tête du nouvellement créé Contrôle général des services de recherche judiciaire, devenant ainsi le premier chef de la future "PJ". Quelques mois plus tard, en décembre 1907 sont créées les brigades mobiles qui se trouvent également sous son autorité.

Avant de prendre ses fonctions, Jules Sébille était commissaire à la sûreté de Lyon.

Le commissaire Sébille dirige le contrôle général des services de recherche judiciaire et ses brigades mobiles durant quatorze ans, jusqu'en 1921.

La seizième promotion de l'école nationale supérieure de la police, entrée en fonction en 1965, porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jules Sébille, premier directeur des services de police judiciaire in Revue de la sûreté nationale, 9e année, n° 59, septembre-octobre 1965, p. 17-22 par Jean Montreuil
  • L'épopée des Brigades du Tigre, Charles Diaz, éditions Calmann-Lévy, 2007, (ISBN 2702124429)
  • Marcel Montarron, L'histoire vraie des brigades mobiles, Paris, Robert Laffont, 1976
  • Historia n° 712 S, avril 2006, dossier spécial 'les brigades du tigre', pages 46-75.