Jules Robuchon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robuchon.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robuchon.

Jules-César Robuchon, né à Fontenay-Le-Comte le et mort à Poitiers le , est un photographe et sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jules Robuchon se tourne vers la photographie à Paris dans les années 1860.

Il est célèbre pour ses vues du patrimoine de l'ouest de la France et ses ouvrages illustrés, dont Paysages et monuments du Poitou qui est publié pour la première fois en 1883. Installé à Poitiers en 1898 où il fonde le Syndicat d'initiative des Voyages en Poitou en 1905, il succède à Alfred Perlat en tant que photographe pour la Société des antiquaires de l'Ouest. Il se forge aussi une réputation en tant que sculpteur.

Après 1900 il se consacre de plus en plus à la sculpture et à l'édition de cartes postales illustrées de ses photos, qu'il vend dans une boutique-atelier rue du Moulin à Vent à Poitiers.

Il eut deux fils, Gabriel Robuchon, dit Mérovak, artiste peintre proche du symbolisme, et Eugène Robuchon, explorateur.

Sa famille[modifier | modifier le code]

Première femme : Louise-Sophie-Léopoldine Chéneau (1850-1874)

Seconde femme : Céline-Marie-Léopoldine Chéneau (1840-1914)

Enfants : deux fils (Eugène et Gabriel-François-Léopold)[1] et deux filles (Sophie et Eugénie).

Ses fils[modifier | modifier le code]

Eugène Robuchon (1872-1906)[modifier | modifier le code]

Il participe aux illustrations de Paysages et monuments du Poitou mais il désire plus que tout voyager. En 1893, il veut devenir explorateur. Il se marie avec Hortensia Guamiri en 1902 puis rentre en France. Il retourne en Amérique du Sud en 1903. Entre 1905 et 1906, il pressent un danger mais il va quand même en expédition, d'où il ne reviendra jamais.

Gabriel Robuchon (1874-1955)[modifier | modifier le code]

Surnommé Mérovak, il participe aux illustrations de Paysages et monuments du Poitou et collabore avec son frère et son père. Ensuite, il travaille de manière solitaire.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Paysages et Monuments du Poitou, Paris, 1883 - 1895, 11 (ou 13) volumes in-folio : Vienne, 4 vol., Deux-Sèvres, 4 vol., les 3 derniers consacrés à la Vendée.
  • Paysages et Monuments de Bretagne, Paris, May & Motteroz, 1892, héliogravures de Dujardin : I. Auray & Quiberon. II. Arrondissement de Saint- Malo. III. Pont-l’Abbé, Tambour, Fouesnant et Plougastel Saint Germain.
  • 1899, Expositions, concours et fêtes de la ville de Poitiers, Bergeret imprimeur, Nancy, 1899

Expositions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Jules Robuchon : imagier de la Vendée et du Poitou, 1840-1922, Francis Ribemont, L’Horizon chimérique, Bordeaux, 1999, (ISBN 2-907202-63-4)
  • Daniel Clauzier, Gerard Simmat, Poitiers, il y a 100 ans, en cartes postales anciennes, Patrimoine et médias, Niort, 2006, (ISBN 978-2910137977)
  • Jules Robuchon, ouvrage collectif, éditions Somogy, 2008 (ISBN 9782757202067)
  • La Vendée sous l'œil de Jules Robuchon : Itinéraire d'un pionnier de la photographie, ouvrage collectif, éditions Somogy, 2008, (ISBN 9782757202067)
  • Jules Robuchon & les îles vendéennes[2], Patrick de Villepin, Éditions L'Armentier, coll.Rares&Inédits, 2012, (ISBN 978-2953968323)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Simmat, « L’homme des cathédrales », sur centre-presse.fr, (consulté le 30 octobre 2014).
  2. Dominique Bordier, « Robuchon, le photographe poitevin sorti de l'oubli », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 30 octobre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]