Jules Pecher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jules Pecher
Portret van de schilder en beeldhouwer Jules Pecher Pécher , halffiguur L'Ecole d'Anvers. Portraits Biographies Cartes de Visite. Collection Dupont. (serietitel), RP-F-00-1340.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
AnversVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Lieux de travail

Jules Pecher est un peintre et sculpteur belge né à Anvers le et mort dans cette même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1843 à 1848, il suit les cours de dessin, donnés par Édouard Dujardin et Jan Antoon Verschaeren à l'Académie des Beaux-Arts d'Anvers. Il se sent d'abord attiré vers la peinture religieuse. Il exécute des tableaux de saints aux églises anversoises de Saint-André, de Saint-Paul et à l'église de Berchem. En 1857, il obtient la médaille d'or au Salon de Bruxelles[1] pour sa Vierge des Naufragés qui fut acquise par le Gouvernement. Il travaille ensuite à Paris dans l'atelier de Thomas Couture. Il revient à Anvers en 1863 et y épouse une de ses cousines, fille d'Adolphe Pecher, de Mons. La mort inopinée de son épouse infléchit la vocation de Jules Pecher, âgé bientôt de quarante ans. Il confie l'exécution du buste de la défunte à son ami Jacques de Braeckeleer. Ayant prêté son concours à ce sculpteur, il se sent irrésistiblement attiré vers la sculpture.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Son œuvre est ancrée dans la tradition flamande et dans l'œuvre de Pierre Paul Rubens.

  • Le Monument à Jan Frans Loos à Anvers (1876). Il s'agit d'un mémorial en l'honneur d'un bourgmestre de cette ville. Cette œuvre, une des plus importantes de Pecher, a connu bien des déboires. Démontée en 1960 et rangée en magasin, certaines parties ont disparu. En 1923, un certain Léonce Bénédite contesta la paternité du monument à Pecher et l'attribua à Auguste Rodin. La chose fut démentie par Rodin lui-même dans une lettre à la fille de Pecher : « Je viens vous déclarer, dans l'intérêt de la vérité, que mon nom n'a aucun droit à être cité, sous quelque rapport que ce soit, à propos du monument Loos »[2].
  • La statue du peintre Jacob Jordaens à Anvers (1884). Elle connut le même genre de tribulations : plusieurs fois déplacée, elle se dresse actuellement au Oever.
  • La statue de Cornelis Floris de Vriendt fait partie du square du Petit Sablon à Bruxelles.
  • Comme sculpteur portraitiste on lui doit différents bustes, dont le plus connu est celui de Pierre Paul Rubens conservé au Musée royal des Beaux-Arts d'Anvers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.academieroyale.be/academie/documents/PECHERJulesARB_193768184.pdf
  2. Isidore Opsomer, Notice sur Jules Pecher, Annuaire de l'Académie royale de Belgique, 1937, p. 222 en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]