Jules Moigniez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jules Moigniez
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Mouvement
Animalier school (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Jules Moigniez
signature

Jules Moigniez est un sculpteur animalier français, né le à Senlis et mort le à Saint-Martin-du-Tertre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jules Moigniez est l'élève de Paul Comoléra[1].

Il expose pour la première fois à l'Exposition universelle de 1855 et obtient une mention honorable au Salon de 1859. Il sera présent à l'Exposition universelle de 1878.

Malade depuis plusieurs années, il se suicide le à Saint-Martin-du-Tertre, où il est enterré[2].

Ses œuvres sont principalement connues par leurs fontes d'édition, qui firent l'objet d'une large diffusion.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

La Chasse au sanglier, bronze, Paris, musée de la Chasse et de la Nature.

Fontes d'édition[modifier | modifier le code]

  • Le Héron, pur-sang, cheval et jockey avant la course, bronze.
  • Bijou, cheval de labour, bronze, 50 cm.
  • Perdrix dans les joncs, bronze.
  • Cheval, de fonte de fer, 20 × 25 cm, fonderie d'art du Val d'Osne.
  • La famille bovine, bronze à patine brune, 40 × 30 cm.
  • La Charge du sanglier, bronze, 60 × 70 cm.
  • Cheval, bronze à patine vert nuancée de mordoré.
  • Chien aux trophées, bronze à patine vieil argent formant porte-allumettes, 1,50 cm.
  • Le Braque à la perdrix, bronze à patine brun nuancé, 62 × 42 cm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Élève de François Rude.
  2. Sa sépulture se trouve à gauche en pénétrant dans le cimetière, proche de la chapelle de Varé.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit.
  • Pierre Kjellberg, Dictionnaire des sculpteurs : les bronzes du XIXe siècle, Éditions de l'Amateur, 1997.
  • Daniel Baduel, Saint Martin du Tertre : un village une histoire, Syndicat d'initiative de Saint-Martin-du-Tertre, 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]