Jules Lermina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jules Lermina
Description de cette image, également commentée ci-après
Jules Lermina
Alias
William Cobb
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 76 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jules Lermina, né le à Paris et mort le à Paris, est un romancier et journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Caricature de Jules Lermina par Coll-Toc, Les Hommes d'aujourd'hui, no 269.

Après avoir exercé divers métiers et tenté sans succès de se lancer dans les affaires, il entame une carrière journalistique en 1859 et s'engage du côté des socialistes, ce qui lui vaut plusieurs séjours en prison et le soutien de Victor Hugo.

Ses premiers romans paraissent sous le pseudonyme de William Cobb. Il laisse une œuvre abondante, qui comprend des romans d'aventures, dont notamment des suites aux Mystères de Paris d'Eugène Sue et au Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas, ainsi que des romans policiers, des contes inspirés par son intérêt pour les sciences occultes, un dictionnaire biographique et un dictionnaire d'argot.

Il est également l'auteur de L'ABC du libertaire édité par la colonie libertaire L'Essai d'Aiglemont[1] et publie dans le journal Le Libertaire[2]. Il est, de ce fait, parfois présenté comme un « écrivain anarchiste »[3].

Principales publications[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Madame Sept-quatre (1873)
  • Les Mystères de New-York (1874)
  • Gris-gris, roman historique, avec Marc Fournier (1874)
  • Marien (1875)
  • La Roche du Diable (1875)
  • Les Loups de Paris (2 volumes, 1876) Texte en ligne 1 2
  • Le Prince Mouffetard (1877)
  • La Succession Tricoche et Cacolet (2 volumes, 1877)
  • Les Mariages maudits (1880) Texte en ligne
  • Le Fils de Monte-Cristo (1881) Texte en ligne
  • Les Chasseurs de femmes (1881)
  • La Haute Canaille (1881)
  • La Criminelle (1881) Texte en ligne
  • Le Livre d'amour (1882)
  • Ralph le Rouge, aventures d'un Parisien en Floride (2 volumes, 1883) Texte en ligne 1 2
  • Vive la République ! histoire d'un gamin de Paris, 1848-1851-1871 (1883)
  • Les Hystériques de Paris (1885)
  • Le Trésor de Monte-Cristo (1885)
  • Le Cœur des femmes : Marie-Louise (1889) Texte en ligne
  • Martyres d'amour (1890)
  • Reine, roman historique (1891) Texte en ligne
  • Le Tour du monde de deux orphelines (1892)
  • Alise (1893 ; publié sous forme de roman-feuilleton dans Le Temps du au )
  • Amours et aventures de Cyrano de Bergerac (1894)
  • Terres de glace et terres de feu (3 volumes, 1894) Texte en ligne 1 2 3
  • La Bataille de Strasbourg (2 volumes, 1895) Texte en ligne 1 2
  • Monsieur le Juge, 1899, dans Le Radical
  • Dix mille lieues sans le vouloir (1903) Texte en ligne
  • Calvaire d'amour (1912) Texte en ligne
  • L'Effrayante Aventure (1913) Texte en ligne
  • Trottinette, roman d'amour (s. d.)

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Histoire et politique[modifier | modifier le code]

Jules Lermina, L'ABC du libertaire, Publications périodiques de la Communauté communiste d’Aiglemont, n°1, février 1906.
  • La Révolution (1868)
  • Alphonse Baudin, représentant du peuple, mort le (1868)
  • Histoire anecdotique illustrée de la révolution de 1848, avec E. Spoll et E. Faure (1868)
  • Histoire de la misère, ou le Prolétariat à travers les âges (1869)
  • Fondation de la République française 1789-1848-1870. histoire de cent ans'' (3 volumes, 1882)
  • La France martyre, documents pour servir à l'histoire de l'invasion de 1870 (1887)
  • Jeanne d'Arc, grand roman national (1888)
  • Question sociale. Ventre et cerveau (1894)
  • Les Crimes du cléricalisme : I. L'Église sanglante. II. L'Église ignorante (1900)
  • L'ABC du libertaire (1906), lire en ligne, réédité en 1925 et 1930[4], Fayard/Mille et une nuits, 2004.

Dictionnaires[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire universel illustré, biographique et bibliographique, de la France contemporaine, comprenant par ordre alphabétique la biographie de tous les Français et Alsaciens-Lorrains marquants de l'époque actuelle, l'analyse des œuvres les plus célèbres, par une société de gens de lettres et de savants sous la direction de Jules Lermina (1885) Texte en ligne
  • Dictionnaire thématique français-argot, suivi d'un index argot-français à l'usage des gens du monde qui veulent parler correctement la langue verte, Henri Levêque (1900)
  • Le Réveille-mémoire, encyclopédie de poche, manuel de la conversation : 20 000 renseignements sous la main, classés par ordre alphabétique, histoire ancienne et moderne, géographie, sciences, littérature, beaux-arts, hommes et faits du présent et du passé (1905).

Ouvrage sur l'occultisme[modifier | modifier le code]

  • La Science occulte, magie pratique, révélation des mystères de la vie et de la mort (1890) Texte en ligne

Traduction[modifier | modifier le code]

Éditions modernes[modifier | modifier le code]

  • Histoire incroyable. A brûler, Ed. Chanteloup, 1985.
  • « L'élixir de vie » (1887), dans Contes de l'impossible (1889-1894), éd. Ida Merello, Slatkine, 1989.
  • « La vie d'un mort » (1891-92), dans Contes de l'impossible (1889-1894), éd. Ida Merello, Slatkine, 1989.
  • « L'envoûteur » (1892), dans Contes de l'impossible (1889-1894), éd. Ida Merello, Slatkine, 1989.
  • Histoires incroyables, Ed. Tiquetonne, 1990 (fac-similé de l'édition originale, L. Boulanger, 1885)
  • Dictionnaire thématique français-argot à l’usage des gens du monde qui veulent parler correctement la langue verte, éditions de Paris (1991 et 2006)
  • La Deux Fois Morte, éd. Jérôme Solal, Mille et une nuits (2003)
  • L'ABC du libertaire, éd. Jérôme Solal, Mille et une nuits (2004)
  • Le Fils de Monte-Cristo, vol. 1 : La Luciola, éd. Claude Aziza, éditions de Passy (2006)
  • To-Ho le tueur d'or (1905), édition électronique (2006)[5]
  • Les Sorciers de Paris, éd. par Kévin Le Nôtre, préface de Vittorio Frigerio et postface de Jean-Luc Buard, EsoShare, 2020.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Centre International de Recherches sur l'Anarchisme (Lausanne) : notice bibliographique.
  2. Jean Maitron, Histoire du mouvement anarchiste en France, 1880-1914, Société Universitaire d'Éditions et de Librairie, 1955, lire en ligne
  3. Michel Chlastacz, Trains du mystère: 150 ans de trains et de polars, lire en ligne.
  4. La Brochure mensuelle, Numéros 61 à 84, page 46, lire en ligne
  5. https://www.ebooksgratuits.com/html/lermina_to_ho_le_tueur_or.html

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Vittorio Frigerio, « Romans d’aventures et idéologie. Réflexions autour du cas de Jules Lermina », dans Alain-Michel Boyer et Daniel Couégnas (dir.), Poétique du roman d’aventures, Nantes, Université de Nantes et Éditions Cécile Defaut, Coll. “Horizons comparatistes”, 2004, p. 121-132.
  • Vittorio Frigerio, « La Subversion par le poncif : L'Effrayante aventure de Jules Lermina », Le Rocambole, Association des amis du roman populaire, nos 43-44 « Jules Lermina »,‎ été-automne 2008, p. 171-183 (ISBN 978-2-912349-39-2).
  • Vittorio Frigerio, La littérature de l'anarchisme - Anarchistes de lettres et lettrés face à l'anarchisme, Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble, 2014, (ISBN 9782843102714), présentation éditeur.
  • Le Rocambole 43-44, été-automne 2008 : Jules Lermina, sous la direction de Jean-Luc Buard, Jérôme Solal et Éric Vauthier, 352 pp.

Liens externes[modifier | modifier le code]