Jules Jacot Guillarmod (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le fils,(1868-1925), alpiniste, médecin et photographe, voir Jules Jacot-Guillarmod.
Jules Jacot-Guillarmod
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
Saint-BlaiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant

Jules Jacot Guillarmod est un peintre animalier et paysagiste suisse né le 20 juillet 1828 à La Chaux-de-Fonds et décédé le 5 août 1889 à Saint-Blaise [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à La Chaux-de-Fonds le 20 juillet 1828, Jules Jacot Guillarmod est le quatrième enfant de Guillaume Charles Jacot Guillarmod, négociant en horlogerie, propriétaire et juge, ainsi que d'Appoline Künzi (1803-1871), fille d'un apothicaire fortuné. La famille est notamment propriétaire du Petit Château à La Chaux-de-Fonds ainsi que d'un domaine agricole vers Cerlier nommé le Neuhaus où elle passe les vacances scolaires ainsi que la saison des vendanges. Comme ses frères et soeurs, Jules reçoit une éducation soignée complétée par des leçons de dessin et de peinture données par Charles Frédéric Louis Marthe. De juillet 1843 à juin 1884, Jules passe un an à l'internat morave de Königsfeld en Forêt-Noire. Il revient à La Chaux-de-Fonds pour débuter un apprentissage de graveur de montres. En 1947, il part à Genève étudier dans l'atelier de Barthélemy Menn. L'année suivante, il monte à Paris et entre dans l'atelier du peintre vaudois Charles Gleyre puis intègre en 1950 l'atelier de Thomas Couture en même temps qu'Auguste Bachelin avec lequel il se lie d'amitié.

Son fils, Jules Jacot-Guillarmod (1868-1925) est un médecin, alpiniste et photographe connu pour ses ascensions dans les Alpes suisses et surtout pour sa participation à deux expéditions dans l'Himalaya.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rohner, Silvia., Jules Jacot Guillarmod : (1828 - 1889) : peintre animalier et paysagiste, Attinger, (ISBN 978-2-940418-56-5 et 2-940418-56-X, OCLC 999556260, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]