Jules Ingenbleek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jules Ingenbleek
Fonction
Sénateur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
IxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Jules Ingenbleek (Brée (Belgique), Ixelles, ) est un fonctionnaire et un homme politique belge, de tendance libérale.

Il était le deuxième enfant d'une famille qui en comptait sept. Son père était directeur d'école et sa mère était femme au foyer. Il fit ses études primaires à Brée (Belgique), puis étudia à l'athénée de Hasselt. Il dut interrompre ses études secondaires à la suite des difficultés financières de ses parents. Le il devient greffier à la direction des impôts à Hasselt. Il fut ensuite muté à Anvers, puis à Louvain. Il fut ensuite nommé au service provincial de l'enregistrement et des domaines à Bruxelles.

Le , il entre au service du secrétaire du prince Albert, Victor Godefroid. Il est initialement chargé de la comptabilité et du travail de secrétariat. En 1901 il entre à l'Université libre de Bruxelles, tout en continuant à travailler au palais. Le il épousa Hélène Vassart, la fille d'un médecin de Tamines. Le couple aura trois enfants. En 1907 il obtint une licence et l'année suivante un doctorat en sciences politiques et administratives. Il écrit une dissertation sur la réforme des finances publiques qui est récompensée par l'Académie royale de Belgique. À la mort de Léopold II en 1909, il est nommé secrétaire du roi. En 1910 il devient son secrétaire privé. En 1918 il devient administrateur de la liste civile et conseiller au ministère des Finances. En 1924 il est nommé gestionnaire de la fortune du roi. Il démissionne en 1928, à la suite d'une mésentente avec le souverain.

En 1931, il se lança dans une carrière politique et devient sénateur coopté du parti libéral. Il fut rapporteur du budget au Sénat. En 1934, il devint ministre sans portefeuille dans le gouvernement de Charles de Broqueville. Il fut chargé de coordonner les politiques financière et économique et d'assister le ministre des Finances Gustave Sap dans le domaine de la fiscalité. À ce poste, il plaidera notamment pour une réduction draconienne des dépenses publiques. Le il démissionne et son poste ministériel. Il devint en 1935 gouverneur de la province de Flandre-Orientale. Il sera également président du Conseil supérieur des Finances. Le , il est nommé par le gouvernement au poste de vice-gouverneur de la Banque nationale de Belgique. Il occupa cette fonction jusqu'en 1944.

Il était aussi écrivain.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]