Jules Gastambide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jules Gastambide
Description de cette image, également commentée ci-après
Gastambide, avec Hubert Latham et Léon Levavasseur.
Naissance
Caen
Décès (à 98 ans)
Nationalité française
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession
Industriel français
Ascendants
Adrien Gastambide

Jules Gastambide, né le à Caen et mort le , est un industriel français d'origine basque, qui contribua largement au développement et à l'amélioration de l'aéronautique au travers de sa « Société des avions et moteurs Antoinette »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine basque, né en Normandie, il est le fils d'Adrien Gastambide, président de chambre à la Cour de cassation. Il est élève au lycée de Toulouse, puis obtient sa licence en droit[1].

Il se consacre ensuite au développement de diverses sociétés industrielles d'abord comme administrateur délégué de la Société des houillères et fonderies de l'Aveyron, à Decazeville. Il devient aussi propriétaire des usines d'éclairage électrique de Tlemcen et Orléansville en Algérie[1]. et de Terrasson, Saint-Céré et Mauriac en France[2].

Il est même tenté par la politique puisqu'il fut maire de Decazeville de 1888 à 1892[3].

Mais il sera surtout connu pour son rôle dans la « Société des avions et moteurs Antoinette » (Antoinette étant le prénom de sa fille) et dans le développement de l'aéronautique française (1904-1912)[1].

Il publie aussi des œuvres littéraires, adaptations en vers de tragédies antiques et de comédies de Plaute[1].

À sa mort il est enterré au cimetière du Père-Lachaise[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]