Jules Février

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Février (homonymie).
Jules Février
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Père
François-Jules Février (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Henry Février
Raymond Février (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
Père-Lachaise - Division 13 - Christofle 01.jpg
Tombe de Jules Février au cimetière du Père-Lachaise.

Jules Février, né Pierre Barthélémy Victor Jules Février le à Membrey (Haute-Saône) et mort le à Paris 17ème, est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son entrée à l’atelier Constant-Dufeux, Jules Février est reçu à l’École nationale supérieure des beaux-arts en 1862. Il remporte deux secondes médailles en deuxième classe et passe en première classe en 1867. Il obtient en 1889 la Grande médaille d’architecture privée de la Société centrale des architectes pour sa construction la plus célèbre, l'hôtel Gaillard.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise, dans la 13e division.

Il est le père du compositeur Henry Février et de l'architecte Raymond Février.

Œuvre[modifier | modifier le code]

L'édifice Metrópolis à Madrid, œuvre de Jules et Raymond Février

Membre de la Fondation Taylor, ancien inspecteur rattaché à l'agence du musée du Louvre, architecte de L'Urbaine, compagnie d’assurances privée sur la vie, il travaille aussi pour le compte de la Société générale.

Il construit plusieurs hôtels particuliers dans le quartier de la plaine Monceau. Si son œuvre majeure est l’hôtel Gaillard, situé place Malesherbes (devenue la place du Général-Catroux en 1977) à Paris[1], on lui doit aussi l'hôtel Haviland (porcelainier américain), avenue de Villiers, siège de l'ancien conservatoire Claude Debussy et l’hôtel de Valtesse de La Bigne au 98, boulevard Malesherbes, qui inspira à Émile Zola la demeure de l'héroïne de Nana.

De 1907 à 1911, il dirige avec son fils Raymond la construction de l'édifice Metrópolis à Madrid.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :