Jules Echter von Mespelbrunn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jules Echter von Mespelbrunn
Image illustrative de l'article Jules Echter von Mespelbrunn
Julius Echter von Mespelbrunn.
Biographie
Naissance
Mespelbrunn
Décès
Forteresse de Marienberg (Wurtzbourg)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de Wurtzbourg
Précédent Friedrich von Wirsberg Johann Gottfried von Aschhausen Suivant
Autres fonctions
Fonction laïque
Duc de Franconie

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Julius Echter von Mespelbrunn (né le à Mespelbrunn, mort le à la forteresse de Marienberg) est prince-évêque de Wurtzbourg et duc de Franconie du jusqu'à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Julius Echter, est le second fils de Pierre Echter von Mespelbrunn (1520–1576) et de son épouse Gertraud, originaire d'Adelsheim (1525-1583). Il avait quatre frères et quatre sœurs :

  • Adolf (1543-1600), le successeur du père comme le château de Mespelbrunn,
  • Sebastian (1546-1575),
  • Valentin (1550-1624),
  • Dietrich (1554-1601),
  • Margaret (1549-1611), mariée à Hans Heinrich von Ehrenberg
  • Maria (1552-1553),
  • Magdalena (1556-1594), mariée à Hans Fuchs Dornheim
  • Kordula (1559-1599), mariée à Stephen Zobel de Giebelstadt.

Son enfance se déroule au château de Mespelbrunn, où il suit les cours d'un tuteur privé. En 1554, il est étudiant à Aschaffenburg. En 1557, il est fait chanoine à Würzburg. Il fréquente l'école de la cathédrale. En 1559, il va à l'école de la cathédrale de Mayence puis au lycée jésuite de Cologne. En 1561 il étudie à l'université de Louvain. En 1563, il va à l'université de Douai, puis à Paris, Angers et Pavie.

Le Julius Echter devient chanoine de Wurtzbourg, en 1570 chanoine de Mayence, et en 1571 de Bamberg. Dès 1570, il fait partie du gouvernement épiscopal, et le , il devient diacre.

Friedrich von Wirsberg, meurt le , et le , Julius Echter est élu prince-évêque de Würzburg. Son ordination a lieu le . Après la mort de l'archevêque de Mayence Daniel Brendel von Homburg, le , son pouvoir devient absolu.

Pierre Echter von Mespelbrunn et son épouse Gertraud, les parents de Jules Echter von Mespelbrunn, devant le château de Mespelbrunn

Pour servir la Contre-Réforme, Jules Echter von Mespelbrunn procède à l'expulsion des protestants, des juifs et à de meurtrières chasses aux sorcières. Par ailleurs, il fonde en 1579 un hôpital, l'université de Wurtzbourg en 1582 et la dote de brillants universitaires. Le premier docteur de médecine à y enseigner fut le mathématicien-chanoine Adrien Romain qu'il finit par nommer son médecin personnel.

Sources[modifier | modifier le code]

Wurtzbourg à l'époque de Julius Echter von Mespelbrunn
  • (de) Gottfried Mälzer: Julius Echter. Leben und Werk. Würzburg: Echter 1989, (ISBN 3-429-01255-4)
  • (de) Michael Meisner: Julius Echter von Mespelbrunn. Fürstbischof zwischen Triumph und Tragik. Stürtz, Würzburg 1989, (ISBN 3-8003-0358-2)
  • (de) Barbara Schock-Werner: Die Bauten im Fürstbistum Würzburg unter Julius Echter von Mespelbrunn. Struktur, Organisation, Finanzierung und künstlerische Bewertung. Schnell & Steiner, Regensburg 2005, (ISBN 3-7954-1623-X)
  • (de) Joh. Nep. Buchinger: Julius Echter von Mespelbrunn: Bischof von Würzburg und Herzog von Franken. - Voigt und Mocker, Würzburg, 1843. - VI.
  • (de) Soldan-Heppe: Geschichte der Hexenprozesse. Band 2, Reprint der Ausgabe von 1911, München, S. 16 B0000BUQ8A
  • (de) Alfons Schott: Julius Echter und das Buch. Phil. Diss. Würzburg 1953

Liens externes[modifier | modifier le code]