Jules Du Bern de Boislandry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubern.

Jules Dubern, puis Dubern de Boislandry, né le (9 thermidor An VIII) à Bordeaux et mort le à La Ferté-Gaucher, est un magistrat et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille Dubern est originaire des environs du bourg d'Arzacq, aux confins de la Chalosse et du Béarn[1].

Jules Dubern était le fils de Charles DuBern (1767-1834), commissaire de la marine (1792-1795) puis courtier, et de Françoise Le Grand de Boislandry (1777-1859).

Élevé à Paris, dans le Marais, et au château de Champgueffier, en Brie, chez son grand-père, Louis de Boislandry, il fréquente le collège Sainte-Barbe et la faculté de droit de Paris où il a pour ami Jules Dufaure. Devenu avocat, puis magistrat, il est juge au tribunal de Meaux sous la Monarchie de Juillet.

Il possédait le château de Saint-Martin-du-Boschet à la Ferté-Gaucher, propriété venant de sa femme.

Jules Dubern a relevé le nom de Boislandry, éteint dans les mâles en 1857 (décret de 1864)[1].

Marié le 24 novembre 1832 à Meaux avec Louise Aimée Denise Bajot d'Argensol, il a deux fils et une fille[2]. Ses deux fils, Albert et Paul Dubern de Boislandry, ont servi comme capitaines de la Garde nationale mobile pendant le Siège de Paris (1870), à la fin duquel le premier est mort.

Jules Dubern était membre de l'Institut historique[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Notice statistique sur l'arrondissement de Meaux, novembre 1833, [lire en ligne]
  • De la colonisation et de la colonie algérienne, 1834, [lire en ligne]
  • un opuscule sur le poète italien Le Tasse
  • Histoire des reines et régentes de France et des favorites des rois Childeric I à Henry III, 354 pages, A. Pougin, Paris, 1837, [lire en ligne], commentaire publié dans la Revue britannique, tome quatorzième, 1838, [lire en ligne]
  • Influence des femmes sur les destinées de la France, Dentu, Paris, 1867

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Famille Dubern », sur le site geneawiki (consulté le 15 juin 2012).
  2. « Jules Dubern », sur le site geneanet.org de généalogie (consulté le 15 juin 2012).
  3. Revue britannique, tome quatorzième, 1838, [lire en ligne].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrages de l'auteur
  • Notre département, la Seine-et-Marne, no 34 à 39, Amatteis, 1993