Jules Courmont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courmont.
Jules Courmont
Naissance
Lyon
Décès
Lyon
Nationalité français
Profession

Jules Courmont, né à Lyon le et mort dans la même ville le [1], est un médecin et biologiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le frère aîné du médecin et biologiste Paul Courmont (1871-1951) qui prolongea l’œuvre de son frère dans la lutte contre la tuberculose. Il fait des études de médecine à Lyon. En 1898, il devient directeur du service des contagieux de l'hôpital de la Croix Rousse[2].

Il est titulaire de la chaire d'hygiène de la faculté de médecine entre 1900 et 1917)[2].

Cofondateur avec Saturnin Arloing et sous-directeur (1900-1911), puis directeur (1911-1917) de l'Institut bactériologique de Lyon[2], c'est le premier inspecteur départemental de l'Hygiène publique dans le Rhône (1908).

Il proposa notamment la démolition de l'Hôtel-Dieu de Lyon ainsi que de l'hôpital de la Charité[2].

Ami et conseiller d’Édouard Herriot, il participa de manière fort active à la création de l’hôpital de Grange-Blanche, appelé aujourd'hui « Hôpital Edouard Herriot ».

Il devient en 1914 un des commissaires généraux de l'Exposition internationale urbaine de Lyon avec Louis Pradel[3]. Il y promeut une vision hygiéniste de la ville notamment dans le règlement de l'exposition, qui vise à montrer un modèle tant en matière de maladies contagieuses, que de soins pour la population jeune et âgée, de sécurité ou d'assainissement[4].

Dans ses derniers années, il habita 34 quai du Docteur Gailleton, dans le deuxième arrondissement de Lyon.

Hommages[modifier | modifier le code]

Le quai qui porte son nom dans le 2e arrondissement de Lyon (ex-quai de Retz, des Cordeliers, de l’Hôpital) reçut cet hommage toponymique le 26 février 1917. L'hôpital du Perron à Pierre-Bénite, plus tard incorporé dans le Centre hospitalier Lyon Sud, fut baptisé hôpital Jules-Courmont en 1946.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Précis d'hygiène, 1909

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lyon, centre du monde ! L'exposition internationale urbaine de 1914, Fage-Editions, , 336 p. (ISBN 284975305X)