Jules Costé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jules Costé
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Mouvement

Edme Jules Costé, né à Colmar le et décédé à Paris, est un avocat et un compositeur français d'opérette et d'opéra-comique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de François Nicolas Augustin Costé (1790-) et de Françoise Hortense Favyer (1796-1864), Jules Costé suit les traces de son père et est avocat, employé au ministère des finances. Il pratique la musique en amateur. Il écrit d'abord avec un autre amateur, Rainulphe Eustache, comte d'Osmond, un opéra-comique en un acte : Jacqueline (1855), et une opérette en un acte : Une pleine eau (1855). Il fait jouer ensuite, seul les Horreurs de la guerre (1868) ; la Paix armée (1868) ; Au harem, ballet (1873) ; Cent mille francs et ma fille (1874). Enfin, il compose quelques airs pour deux vaudevilles représentés au théâtre des Variétés : Le Dada (1875) et Les Charbonniers (1877), opérette qui rencontre un grand succès dans toute l'Europe, avec les airs de Thérèse. Il était membre du Cercle de l'Union artistique, ou Cercle des Mirlitons, de la place Vendôme, fondé en 1860 par le comte d'Osmond pour promouvoir des exécutions de grande musique dans des lieux autres que les théâtres.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]