Jules Chevalier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chevalier.
Jules Chevalier
Abbé Jules Chevalier.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
IssoudunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Jules Chevalier (Richelieu, - Issoudun, ) est un prêtre français fondateur des Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus et des Filles de Notre-Dame du Sacré-Cœur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Richelieu (Indre-et-Loire)[1] et d'origine modeste, il est d'abord apprenti cordonnier, avant d'entrer au grand séminaire de Bourges où il passe cinq années. Ordonné prêtre le 14 juin 1851, il souhaite devenir missionnaire. Après des débuts difficiles, sa congrégation – fondée en 1854 [2] – est reconnue par le pape Pie IX en 1869.

La congrégation religieuse dont il est à l'origine ne prend sa véritable dimension internationale qu'à partir de 1880. À cette date, la politique anti-cléricale poursuivie par Jules Ferry, sous la présidence de Jules Grévy, conduit à l'exil les congrégations religieuses non officiellement reconnues par le gouvernement de la République. Les membres de sa congrégation se dispersent alors dans divers pays européens ou sont envoyés en mission à travers le monde. C'est ainsi que certains se retrouvent en Papouasie-Nouvelle-Guinée, territoire non encore exploré à cette époque.

La congrégation des MSC créée par Jules Chevalier est aujourd'hui présente dans une quarantaine de pays.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Histoire religieuse d'Issoudun depuis sa fondation jusqu'à nos jours, Issoudun, impr. de Gaignault, 1899.
  • Le Sacré-Cœur et le Ciel, Issoudun, Archiconfrérie De Notre-Dame Du Sacré-Cœur, 1920, 212 p.

Renommée d'Issoudun[modifier | modifier le code]

Il a contribué à la renommée d'Issoudun, sous-préfecture de l'Indre, devenue lieu de pèlerinage d'audience internationale. Il est également à l'origine de la construction de la basilique de cette ville, entreprise en 1857[1].

Béatification[modifier | modifier le code]

Le 25 mai 2012 a été ouvert le Procès en Béatification de Jules Chevalier. Il est donc considéré comme Serviteur de Dieu par l'Église Catholique. Il est fêté le 21 octobre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé A Pineau, Issoudun et le pèlerinage à Notre-Dame du Sacré-Cœur, Ed. Dillen & Cie, 1948, 80 p.
  • E. J. Cuskelly, M.S.C. Jules Chevalier. L'Homme et sa Mission (1824-1907), Rome, Casa Generalizia - Missionari del Sacro Cuore, 1977, 328 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jules Chevalier, Who was he?, Issoudun, MSC Édition
  2. Plus précisément le 8 décembre 1854, fête de l’Immaculée Conception

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]