Jules Cazot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jules Cazot
Jules Cazot.jpg
Jules Cazot avant 1912.
Fonctions
Premier président de la Cour de cassation
-
Georges-Louis Mercier (d)
Président du conseil général du Gard
-
Sénateur inamovible
-
Député
Gard
-
Conseiller général du Gard
Canton d'Anduze
-
David Mazarin (d)
Henry Mazade (d)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Portrait dans Une lettre d’Élie Reclus, 1904

Théodore-Jules-Joseph Cazot, né le à Alès (Gard) et mort le au lieu-dit La Jasse de Bernard (commune de Saint-Hilaire-de-Brethmas, Gard), est un homme politique et magistrat français. Avocat, il prend part à la défense des accusés du complot de Lyon en 1851.

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Après le coup d'État du 2 décembre 1851, il est condamné à l'internement à Montpellier[1].

Mandats gouvernementaux[modifier | modifier le code]

Magistrature[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]