Jules Berger de Xivrey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jules Berger de Xivrey
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
BergerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
signature de Jules Berger de Xivrey
signature

Jules Berger de Xivrey, né à Versailles le et mort à Saint-Sauveur-lès-Bray (Seine-et-Marne) le , est un bibliothécaire et historien français, considéré comme l'un des érudits notables de son temps.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un capitaine aide de camp, tué à la bataille d'Austerlitz en 1805, il est élevé par sa mère et fait ses études au Prytanée de Saint-Cyr, puis au lycée de Nancy. Sans fortune, il obtient en 1819 une place de commis dans l'administration des forêts du duc d'Orléans, mais ne tarde pas à y renoncer pour se consacrer à l'enseignement et surtout à l'étude de l'histoire et des langues anciennes. Ayant acquis une connaissance approfondie du grec, il publie en 1823 une traduction en vers de la Batrachomyomachia, ou Combat des rats et des grenouilles, suivie d'une parodie en vers burlesques qu'il découvre dans le manuscrit d'un vieil auteur français. En 1830, il publie une édition remarquée des Fables de Phèdre. Il entre alors en correspondance avec les plus célèbres philologues d'Europe et n'a cesse d'élargir le champ de ses études. Devenu docteur en philosophie de l'université de Tübingen et membre de plusieurs académies françaises et étrangères, il est élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1839. Il est nommé bibliothécaire à la Bibliothèque de l'Arsenal, puis conservateur adjoint de la Bibliothèque impériale, mais il succombe à une longue maladie alors qu'il est encore dans la force de l'âge. Sa bibliothèque est vendue publiquement à la salle Sylvestre, le mercredi . Ses deux principaux ouvrages sont les Traditions tératologiques, ou Récits de l'antiquité et du moyen âge en Occident, et une édition des Lettres missives de Henri IV, parue en sept volumes entre 1848 et 1853 dans la collection des documents inédits sur l'histoire de France, sur une commande de l'Institut. Il est également l'auteur d'un grand nombre d'articles et de mémoires sur des sujets tels que la Vie et les ouvrages de l'Empereur Manuel Paléologue, la Polémique relative au cœur de Saint Louis et les Premiers Essais de la typolithographie et de la chalcolithographie.

Principales publications[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]