Jules Baillarger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jules Baillarger
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Jules Gabriel François Baillarger, né le à Montbazon et mort le , à Paris, est un médecin aliéniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Statue de Jules Baillarger à l'entrée de l'hôpital de la Salpêtrière.

Jules Baillarger est le fils de François Baillarger, propriétaire à Montbazon et d'Anne Eugénie Farinade[1].

Il est l'élève de Jean-Étienne Esquirol et interne à la Maison royale de Charenton. Il soutient en 1837 une thèse de médecine intitulée « Du siège de quelques hémorragies méningées »[2]. Il devient alors médecin-chef à l'hôpital de la Salpêtrière à Paris, fonction qu'il conserve pendant trente ans[3].

Il est cofondateur de la revue Annales médico-psychologiques. Il a particulièrement travaillé sur les hallucinations, la mélancolie, la paralysie générale et la « folie à double forme » ou trouble bipolaire.

Il est élu membre de l'Académie de médecine en 1847 et en est le président en 1878[3].

Il meurt à Paris en 1890 et est inhumé au cimetière du Montparnasse.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Recherches sur la structure de la couche corticale des circonvolutions du cerveau, 1840
  • Des hallucinations, des causes qui les produisent et des maladies caractérisent, Mémoires de l’Académie de médecine, 1842
  • Hallucinations, Annales médico-psychologiques du système nerveux, 1844
  • Folie à double forme, Annales médico-psychologiques du système nerveux, 1854
  • Recherches sur les maladies mentales, 2 volumes, 1890 (rééd. : vol I, Kessinger Publishing, 2010, (ISBN 1162415150)
  • Enquête sur le goître et le crétinisme : Rapport, 1873 ; rééd. Nabu Press, 2010, (ISBN 114491244X)
  • Des Symptômes de La Paralysie Générale Et Des Rapports de Cette Maladie Avec La Folie, 1869, rééd. Nabu Press, 2010, (ISBN 114516496X)
  • Recherches sur l'Anatomie, la physiologie et la pathologie du système nerveux, 1872, rééd. : Nabu Press, 2010, (ISBN 1146663919)

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Officier de la Légion d'honneur par décret du [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Cote LH/91/56 », base Léonore, ministère français de la Culture
  2. Traité de médecine (1904).
  3. a et b Pierre Audin, Dictionnaire du bassin de l’Indre en Touraine, seconde édition mise à jour le , Monts, SERIA, , 284 p., p. 158.

Liens externes[modifier | modifier le code]