Jules-Robert Auguste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jules-Robert Auguste
Jules Robert Auguste - Nubian Woman.jpg

Femme nubienne (vers 1825-1830),
Institut d'art de Chicago.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jules-Robert Auguste, né en 1789 et mort en 1850, est un peintre et sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jules-Robert Auguste est l'élève de Pierre Cartellier à l'École des beaux-arts de Paris en 1806. Il reçoit le premier prix de Rome de sculpture en 1810.

Ami de Théodore Géricault, avec qui il partage la passion des chevaux, c'est ce dernier qui l'oriente vers la peinture, alors qu'il se destinait à la sculpture. Il fait la connaissance d'Ingres lors de son séjour à la villa Médicis à Rome. Ses voyages en Grèce, en Égypte et au Maroc en ont fait un des premiers peintres orientalistes. Eugène Delacroix a utilisé certains des souvenirs qu'il rapporta de ses voyages pour composer ses premières peintures orientalistes[1]. Il excelle aussi dans l'aquarelle et le pastel.

Personnage secret qui se flattait d'être, en peinture, un amateur et dans la vie un parfait dandy, il meurt en 1850.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Pouillon, Dictionnaire des orientalistes de langue française, Karthala, (présentation en ligne), p. 31