Jules-François Le Coq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jules-François Le Coq
Biographie
Naissance
Vire
Ordination sacerdotale
Décès
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale à Caen
Dernier titre ou fonction Évêque de Nantes
Évêque de Luçon
Évêque de Nantes

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason Jules-François Le Coq.svg
Missus a Deo
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jules-François Le Coq[1], né le à Vire et mort le [2], est un dignitaire français de l'église catholique, évêque du diocèse de Luçon puis évêque de Nantes.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Mgr Le Coq est évêque de Luçon pendant deux ans, de 1875 à 1877.

Il est nommé ensuite évêque du diocèse de Nantes en 1877. C'est à ce titre qu'il inaugure le jour de Noël 1891 la cathédrale de Nantes dont la construction s'achève après 457 ans de travaux. Il restera à la tête de ce diocèse jusqu'à sa mort en 1892.

Armes[modifier | modifier le code]

Parti de gueules à 2 léopards d’or, qui est de Normandie, et d’azur à 3 brochets (lucii) d’argent contournés et nageant l’un sur l’autre, qui est du chapitre de Luçon ; sur le tout au chef d’hermine (ce chef, qui symbolise Nantes, ajouté seulement depuis 1877)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]