Jules-Denis Le Hardy du Marais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jules-Denis Le Hardy du Marais
Image illustrative de l’article Jules-Denis Le Hardy du Marais
Biographie
Naissance
Valenciennes (France)
Ordination sacerdotale
Décès
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par Mgr Joseph Guibert
Dernier titre ou fonction Évêque de Laval
Évêque de Laval

Blason
Omnia et in omnibus Christus
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jules-Denis Marie Dieudonné Le Hardy du Marais, né le à Valenciennes, est un évêque catholique français, évêque de Laval de 1876 à 1886. Décédé le à Laval après une longue maladie, il est inhumé dans la Cathédrale de Laval.

Biographie[modifier | modifier le code]

Volute de la crosse de Mgr Le Hardy du Marais

Mgr Le Hardy du Marais est originaire du Nord (Valenciennes). Après avoir fait des études à l'institution libre de Marcq-en-Barœul, il entre au séminaire et termine ses études ecclésiastiques à Rome. Il est âgé de 25 ans, lorsqu'il est appelé auprès de Mgr Garsignies comme vicaire général. La mort prématurée de l'évêque de Soissons l'amène à quitter ses fonctions pour se rendre à Paris où il s'adonne à l'œuvre des Alsaciens-Lorrains.

Il est promu au siège épiscopal de Laval en 1876 où il succède à Mgr Casimir Wicart, également originaire du diocèse de Cambrai. Malheureusement il eut à souffrir d'une santé fragile. Après une première attaque d'apoplexie, sa vie ne fut qu'un long état de souffrance, ce qui limita grandement son action dans le diocèse. Il meurt jeune, à l'âge de 53 ans.

Ses obsèques, présidées par le métropolitain, l'archevêque de Tours, sont célébrées le 26 juin 1886 à Laval. Plus de 300 prêtres assistent à cette cérémonie dont les R. P. abbé de La Trappe d'Entrammes (Abbaye ND de Port-du-Salut) et de Solesmes, Mgr Sauvé et Mgr Maricourt, prélats de la Maison du pape, les évêques d'Orléans, de Vannes, d'Angoulême, du Mans, de Nantes et d'Angers. Après avoir été exposé dans la cathédrale à la vénération des fidèles, le cercueil est descendu dans le caveau destiné à le recevoir et placé auprès de celui de Mgr Wicart, premier évêque de Laval et unique prédécesseur de Mgr Le Hardy du Marais.

Pontmain a beaucoup compté pour Mgr Le Hardy du Marais, et c'est en son temps que le chantier de la construction de la Basilique de Pontmain a pris son essor.

Il a laissé de nombreux vêtements et objets liturgiques marqués de ses armoiries à la Cathédrale de Laval, notamment une chasuble et deux chapes. À sa mort il légua par testament sa crosse (photo ci-contre) à son neveu, le Comte d’Hespel, qui en a fait don à la Cathédrale de Tournai (Belgique). Elle fait à ce jour toujours partie du trésor de cette cathédrale. Cette crosse a cela de particulier qu'elle représente dans sa volute l'évêque à genoux en prière devant la représentation de Notre-Dame de Pontmain.

Armes[modifier | modifier le code]

De sable, semé de billettes d'or, au lion du même, armé, lampassé et couronné d'argent, brochant sur le tout[1].

Sources[modifier | modifier le code]

  • La Semaine religieuse du diocèse de Tulle, 26 juin 1886, no 26, p. 417, et 3 juillet 1886, no 27, p. 430.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Comte de Saint Saud, Armorial des prélats français du XIXème siècle, Paris, 1906, H. Daragon, 415p., p. 151-152. Consultable sur Gallica.