Juju (album de Siouxsie and the Banshees)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Juju (homonymie).
Juju
Album de Siouxsie and the Banshees
Sortie
Durée 41 min 06 s
Genre Post-punk
Producteur Nigel Gray, Siouxsie and the Banshees
Label Polydor

Albums de Siouxsie and the Banshees

Juju est le quatrième album studio de Siouxsie and the Banshees. Juju est sorti en juin 1981 et a été remasterisé en 2006.

Ce disque a été enregistré avec le guitariste renommé John McGeoch. Johnny Marr, le guitariste de The Smiths a déclaré sur la BBC radio 2 en février 2008 qu'il admirait le travail du guitariste John McGeoch sur le single Spellbound. Marr a dit à propos du jeu de guitares de McGeoch sur Spellbound. "C'est brillant. Il a un jeu en pointillé tout du long, ce qui va à l'encontre du rock'n'roll et cette mélodie est très mystérieuse"[1].

Le magazine Melody Maker considère Juju comme « un des disques britanniques les plus influents de tous les temps »[2].

En France, lors de sa sortie, Gérard Bar-David écrit dans Best. "La production incombe à Nigel Gray. Il parvient à conserver l’originalité fantastique et noire du groupe tout en la canalisant : «Spellbound» ouvre la première face comme une longue mélopée presque sans âge : elle vous enveloppe complètement comme un sombre brouillard semblable à celui dans lequel Jack l’éventreur pouvait évoluer. Comme cet «Into The Light» aux climats de films d’épouvante : regardez-la, imaginez-la à demi plongée dans les ténèbres et, soudain, au détour du sillon, c’est le fulgurant contraste de l’ombre contre la lumière intense. Sur fond de percussions très saccadées de Budgie, John Mc Geogh (ex-Magazine), le nouveau guitariste, trace ses riffs en forme d’éclairs et la voix de Siouxsie éclate tel un roulement de tonnerre."[3]

Les membres du groupe qui ont enregistré cet album sont : Siouxsie, Steven Severin, Budgie et le guitariste John McGeoch. Juju est le deuxième des trois albums des Banshees conçus avec McGeoch entre 1980 et 1982.

John Frusciante de Red Hot Chili Peppers cite Juju parmi ses influences pour l'album By The Way: "John McGeoch. Il est un guitariste que je veux être. Il a une nouvelle brillante idée pour chaque chanson. J'écoute généralement les disques qu'il fait avec Magazine et Siouxsie & the Banshees, Juju"[4].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Spellbound
  2. Into The Light
  3. Arabian Knights
  4. Halloween
  5. Monitor
  6. Night Shift
  7. Sin In My Heart
  8. Head Cut
  9. Voodoo Dolly
Juju a été remasterisé en 2006 avec des bonus inédits 
  1. Spellbound (version maxi originale différente de celle publiée sur le deuxième CD du best of de 2002)
  2. Arabian Knights (version vocoder)
  3. Fireworks (version studio inédite, arrangée différemment et produite par Nigel Gray en novembre 1981 : la version single publiée en mai 1982, a elle été coproduite avec Mike Hedges)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) BBC2 the story of John McGeoch featuring Johnny Marr About McGeoch's contribution of the single "Spellbound", Marr states : "It's so clever. He's got this really good picking thing going on which is very un-rock'n'roll and this actual tune he's playing is really quite mysterious." Radio 2’s Pete Mitchell talks to Howard Devoto, Siouxsie Sioux and Johnny Marr among others, as he shines a light on the life of this unsung guitar hero.
  2. (en) Melody Maker, Cathi Unsworth, 14 january 1995, p34
  3. BEST n°157 d'août 1981
  4. Tore S Borjesson. Red Hots verkliga frontman. aftonbladet.se. 23 mars 2003. Consulté le 2 juillet 2015, archivé sur ce lien [1]