Judy Blume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Judy Blume
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Judith SussmanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
Site web
Distinctions
Liste détaillée
New Jersey Hall of Fame
Young Reader's Choice Award
Dorothy Canfield Fisher Children's Book Award (en) ()
Prix Margaret Edwards ()
Légende vivante de la Bibliothèque du Congrès ()
Médaille Regina (en) ()
Carl Sandburg Literary Award ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Tiger Eyes (d), Dieu, tu es là ? C'est moi, Margaret, The One in the Middle Is the Green Kangaroo (d), Iggie's House (d), Then Again, Maybe I Won't (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Judy Blume (née le ) est une écrivaine américaine spécialisée dans les romans pour enfants et adolescents. Elle est née et réside à Elizabeth, dans l'État du New Jersey. Elle a cependant écrit quelques romans pour adultes, tels que Wifey ou Sœurs d'un été. Elle s'inventait des petites histoires dans sa tête, ce qui est encore une de ses occupations favorites.

Biographie[modifier | modifier le code]

Judy Blume est née à Elizabeth dans le New Jersey ; sa mère, Esther (née Rosenfeld), est femme au foyer, et son père, Ralph Sussman, dentiste ; son frère, David, a cinq ans de plus qu'elle ; sa famille est juive[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Judy Blume a été un des premiers auteurs à écrire des romans pour adolescents qui abordaient des sujets aussi sensibles que le racisme (Iggie’s House), la menstruation (Dieu, tu es là ? C’est moi, Margaret), le divorce (Ce n’est pas la fin du monde), la masturbation (Tiens-toi droite !, Et puis j’en sais rien !) ou la sexualité chez les jeunes (Pour Toujours).

Les fans de Judy Blume apprécient la connotation très réaliste de ses romans, l’humour qu’elle y distille, et son refus d’aborder de manière simpliste des sujets d’ordre moral[réf. nécessaire]. C’est précisément son traitement volontairement ambigu de sujets aussi sensibles qui ont fait d’elle une cible récurrente de divers censeurs aux États-Unis, aussi bien les bibliothèques des écoles que des membres de la droite religieuse[réf. nécessaire]. Aujourd’hui encore, ses livres restent controversés dans certaines écoles[réf. nécessaire]. D’ailleurs, l’American Library Association rapporte que Pour Toujours était le 8e roman le plus controversé dans les bibliothèques pendant les années 1990[2].

C’est l’un des auteurs pour adolescents les plus régulièrement censurés[réf. nécessaire], ce qui l’a conduit à sortir un recueil de nouvelles sur le thème de la censure (Places I Never Meant to Be: Original Stories by Censored Writers)

Après avoir publié un grand nombre de romans pour jeunes, Judy Blume a choisi d’aborder la fiction pour adultes, avec succès, puisque ses romans Wifey et Sœurs d'un été ont été vendus respectivement à 4 millions et 3 millions d’exemplaires.

En 1996, l’American Library Association a remis à la romancière le prix Margaret A. Edwards pour sa contribution à la littérature pour adolescents[3]. Elle a également reçu en de la part de la “Library of Congress” un prix pour son apport majeur à l’héritage culturel des États-Unis[4]. En 2004, Judy Blume a reçu la Médaille pour Contribution Éminente à la Littérature Américaine de la part de la « National Book Foundation »[5]. Ses 25 livres ont remporté de nombreux prix[réf. souhaitée].

Publications[modifier | modifier le code]

  • The One in the Middle Is the Green Kangaroo
  • Iggie's house
  • Dieu, tu es là ? C'est moi, Margaret (Are You There God? It's Me, Margaret.)
  • Et puis j'en sais rien ! (Then Again, Maybe I Won't)
  • Freckle Juice
  • Ce n'est pas la fin du monde (It's Not the End of the World)
  • C'est dur à supporter (Tales of Fourth Grade Nothing)
  • SuperSheila (Otherwise Known as Sheila the Great)
  • Tiens-toi droite ! (Deenie)
  • The Pain and the Great One
  • Pour Toujours (Forever)
  • Starring Sally J. Freedman as Herself
  • Wifey
  • Le roi des casse-pieds (Superfudge)
  • Œil de Tigre (Tiger Eyes)
  • The Judy Blume Diary
  • Smart Women
  • Letters to Judy: What Kids Wish They Could Tell You
  • Trois amies (Just as Long as We're Together)
  • La Mousse-Manie (Fudge-a-Mania)
  • Tiens bon, Rachel ! (Here's to You, Rachel Robinson)
  • Sœurs d'un été (Summer Sisters)
  • Mon frère adore l'argent (et son perroquet) (Double Fudge)
  • Un exposé fatal (Blubber)
  • Reflets de femmes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gottlieb, Amy. "JUDY BLUME b. 1938". Jewish Women: A Comprehensive Historical Encyclopedia. Jewish Women's Archive (jwa.org). Retrieved December 10, 2010.
  2. Les 100 romans les plus controversés des années 1990 selon l'American Library Association
  3. Prix 1996 décerné à Judy Blume sur le site de l'American Library Association
  4. Awards and Honors (Library of Congress)
  5. http://www.nationalbook.org/dcal2004_pr.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :