Judith décapitant Holopherne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Judith décapitant Holopherne est un thème artistique tiré du Livre de Judith, particulièrement représenté dans la peinture européenne du XVIIe siècle. Judith entre dans la tente d'Holopherne, un général assyrien sur le point de mener une offensive contre la ville de Béthulie (en). Il s'enivre au point de perdre connaissance ; Judith le décapite, et emporte sa tête dans un panier (la tête est souvent représentée dans un panier portée par une servante de Judith, plus âgée qu'elle).

Les peintres représentent généralement l'une des deux scènes suivantes : la décapitation d'Holopherne allongé sur son lit, ou Judith tenant la tête d'Holopherne, parfois aidée par sa servante. Un vitrail du XVIe siècle fait exception en représentant deux scènes : l'une, la plus grande, au centre, représente Judith et Holopherne assis pendant un banquet ; l'autre, plus petite, représente Judith et sa servante mettant la tête d'Holopherne dans un sac, le corps sans tête figurant à l'arrière-plan.

Œuvres médiévales[modifier | modifier le code]

Œuvres de la Renaissance[modifier | modifier le code]

Œuvres baroques[modifier | modifier le code]

Œuvres caravagesques[modifier | modifier le code]

Œuvres du Siècle d'or néerlandais[modifier | modifier le code]

Œuvres du XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Œuvres du XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Œuvres du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Judith et Holopherne (en allemand : Judith und Holofernes) est une peinture de l'artiste autrichien Gustav Klimt, réalisée en 1901. Il s'agit d'une peinture à l'huile, rehaussée d'or plaqué.

En 1979, Léa Lublin réalise lors d'une exposition de la galerie Yvon Lambert Le milieu du tableau, un ensemble de quatre croquis accompagné d'un texte. Cette oeuvre est une relecture de Judith décapitant Holopherne d'Artemisia Gentileschi[1].

Œuvres du XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Peinture de James Miller, 2008

En 2008, le peintre canadien James Miller, suite aux révélations sur le scandale d'Abou Ghraib, revisite la version du Caravage en plaçant George W. Bush dans la position d'Holopherne et en changeant l'apparence de Judith[2].

Datation et attribution à l'étude[modifier | modifier le code]

La Judith et Holopherne de Toulouse

La datation et l'attribution du tableau retrouvé dans les combles d'une habitation privée près de Toulouse sont à l'étude auprès des experts du Louvre. L'œuvre pourrait être l'original du Caravage (vers 1607) considéré comme perdu et dont le tableau de Finson de la même période est estimé par les spécialistes comme étant vraisemblablement la copie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]