Judith Therpauve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Judith Therpauve est un film français réalisé par Patrice Chéreau, d'après un scénario de Patrice Chéreau et Georges Conchon, sorti en 1978.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Judith Therpauve, qui fut "Reine" au temps de la Résistance, est sollicitée par ses anciens amis, copropriétaires comme elle du journal régional "La Libre République", pour prendre la direction du quotidien, qui va mal. Elle s'aperçoit vite que la mauvaise santé financière de son journal est orchestrée par un homme d'affaires qui souhaite le racheter à bas prix. Judith parvient à faire remonter les ventes, mais les manœuvres déloyales se succèdent et la contraignent à vendre. Peu soutenue par son personnel, se sentant inutile et seule, elle se suicide.

Ce film a été tourné en 1978 dans la région de Metz, qui n'est pas citée explicitement mais que l'on reconnaît à la façade de la gare, qui apparaît plusieurs fois. C'est le deuxième film de Patrice Chéreau. Il s'agit d'un drame : dans une ambiance crépusculaire et une lumière sale, les journalistes sont désabusés, sans enthousiasme, dépressifs ou alcooliques, et personne ne croit au sauvetage d'un journal qui, effectivement, coulera. Le constat d'échec de départ est le même à l'arrivée, mais il y a eu, entretemps, des morts.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]