Judith Rothchild

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Judith Rothchild
Judith Rothchild travaillant 3.jpg
Judith Rothchild berçant une plaque en manière noire
Naissance

Boston
Nationalité
américaine
Activité
pastel, gravure
Formation

Judith Rothchild, née en 1950 à Boston aux États-Unis, est une artiste américaine installée dans le Sud de la France. Elle pratique le pastel et la gravure en manière noire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Judith Rothchild grandit dans le Massachusetts. Elle étudie au Sarah Lawrence College puis à Rhode Island School of Design d'où elle sort diplômée en 1972. Elle passe ensuite un an comme auditeur libre à l'Akademie für Angewandte Kunst à Vienne en Autriche[1].

Elle s'installe dans le Midi de la France en 1974.

Elle est représentée en France par la galerie l'Echiquier (Paris), au Royaume-Unis par Emanuel Von Baeyer (Londres) et aux États-Unis par Annex gallery (Californie), Misson gallery (Californie), Davidson Galleries (Seattle), Childs Gallery (Boston).

Œuvre[modifier | modifier le code]

Le travail de Judith Rothchild s'inscrit dans le courant du réalisme américain. Ses motifs de prédilection sont les paysages, les intérieurs intimistes et les natures mortes.

Pastels[modifier | modifier le code]

À partir de 1974, Judith Rothchild développe un important œuvre de pastelliste. L'artiste travaille uniquement sur le motif et puise ses sujets au gré de ses voyages (Mexique, Italie, Espagne...) ou dans son environnement quotidien[2]. Ses œuvres, très réalistes, se caractérisent par une riche palette colorée et une attention accrue à la lumière.

Depuis 2010, elle délaisse le pastel au profit exclusif de la manière noire.

Manière noire[modifier | modifier le code]

Judith Rothchild a étudié la gravure durant ses études. Elle redécouvre ce médium en 1996 suite à une rencontre avec Albert Woda qui l'initie à la manière noire[3],[4]. Cette technique trouve un écho avec sa pratique du pastel, en particulier dans l'expression de la lumière.

La manière noire devient progressivement son principal moyen d'expression. Ses sujets se recentrent sur les intérieurs et les natures mortes, toujours réalisés d'après nature. Son œuvre gravé (hors livre) compte en 2017 deux-cent-quatre-vingt pièces. Chaque estampe est tirée entre quinze et quarante exemplaires en moyenne[réf. souhaitée].

Judith Rothchild berçant une plaque de cuivre
Judith Rothchild berçant une plaque de cuivre 
Judith Rothchild imprimant une estampe dans son atelier
Judith Rothchild imprimant une estampe dans son atelier 

Livres d'artistes[modifier | modifier le code]

En 1997, Judith Rothchild fonde, avec son compagnon Mark Lintott les Éditions Verdigris[5],[6]. Ils réalisent des livres d'artiste. Mark Lintott se charge de la composition typographique (réalisée manuellement) et des reliures, tandis que Judith Rothchild grave les images en manière noire qui dialoguent avec les textes. Ces derniers sont l'œuvre d'auteurs classiques (Charles Baudelaire, Paul Valéry) ou contemporains (Frédéric Jacques Temple, James Sacré, Ruth Fainlight) en anglais et en français. Certains écrivains et poètes sont invités à écrire d'après les gravures de Judith Rothchild.

Les éditions Verdigris ont notamment publié :

  • F. J. Temple, Un jardin au bord de l'eau, Verdigris, 2008.
  • Paul Valéry, Je marchais au bord même de la mer, Verdigris, 2016. Prix Jean Lurçat de l'Académie des Beaux-Arts 2016.
  • Marie Rouanet, Les fruits défendus, Verdigris 2016.

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • Neuf expositions personnelles à la Francis Kyle Gallery, Londres de 1989 à 2005.
  • Exposition personnelle à la Fondation Taylor, Paris, en 2004.
  • Peintres et Poètes, La rencontre du livre, Domaine de Mme Elisabeth, Versailles, 2006.
  • Northern Print, Newcastle, 2009.
  • Codex Fine Press Book Faire, Berkeley, Californie, en 2009, 2011, 2013, 2015 et 2017).
  • Exposition personnelle à la galerie l'Echiquier, Paris, en 2016.
  • Biennale de l'estampe au Musée de Gravelines, 2016.
  • Salon du Livre rare au Grand Palais en 2016 et 2017.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Les œuvres de Judith Rothchild et les livres des éditions Verdigris sont présents dans de nombreuses institutions dont la Bibliothèque nationale de France, le British Museum, la British Library, Harvard University, Columbia University, Stanford University, la Koninklijke Bibliotheek (La Haye), la bibliothèque de l'Institut de France, la Gulbenkian Fondation (Lisbonne) et la Library of Congress (États-Unis).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stéphanie Durand-Gallet, « Judith Rothchild, le noir en lumière », Art & Métiers du Livre,‎ , p. 20-29 (ISSN 0758-413X).
  2. (en) Julian Halsby, « Judith Rothchild », The artist,‎ , p. 14-17 (ISSN 0004-3877)
  3. Stéphanie Durand-Gallet, « Judith Rothchild, Le noir en lumière », Art & Métiers du Livre,‎ mars-avril 2010, p. 20-29 (ISSN 0758-413X).
  4. (en) Judith Rothchild, « Pomegranate, Judith Rothchild discusses her collaboration with Woda », Printmaking Today,‎ , p. 26-27.
  5. « Page de Verdigris sur data.bnf.fr », sur http://data.bnf.fr/ (consulté le 21 août 2017).
  6. « Page Verdigris sur le site Languedoc-Roussillon livre et lecture », sur http://www.lr2l.fr/ (consulté le 21 août 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphanie Durand-Gallet, « Judith Rothchild, le noir en lumière », In: Art et métiers du livre, mars-avril 2010, no 277, pp. 20-29.
  • Julian Halsby, « Judith Rothchild », In: The Artist, octobre 2007, pp. 14-17.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :