Judith Kerr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Judith Kerr
Image dans Infobox.
Judith Kerr en 2016.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
BarnesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Central School of Art and Design (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Mère
Julia Kerr (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Michael Kerr (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Nigel Kneale (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Matthew Kneale
Tacy Kneale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
PEN club Allemagne (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Enregistrement vocal
Œuvres principales
Quand Hitler s'empara du lapin rose (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Judith Kerr (née le à Berlin et morte le à Barnes à Londres[1],[2]) est une écrivaine britannique d'origine allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Judith Kerr est née dans une famille juive. Son père, Alfred Kerr, était un écrivain et journaliste allemand reconnu et un anti-Nazi notoire. En 1933, peu avant l'arrivée au pouvoir des Nazis, la famille s’exile afin de se mettre à l'abri[3]. Judith Kerr part d’abord pour Prague, avant de rejoindre la Suisse puis la France, à Paris. En 1936, la famille va finalement s’installer en Angleterre. Elle y a épousé l'écrivain britannique Nigel Kneale, dont elle a pris la nationalité.

Elle est diplômée d’une école de Métiers d’art en 1945.

Elle a exercé les professions d’enseignante,de scénariste pour la BBC et de styliste. Elle a également travaillé dans l’édition avant de devenir auteur et illustratrice pour la jeunesse.

Elle a écrit trois ouvrages autobiographiques: un sur son enfance en exil, un autre sur son adolescence en Angleterre durant la Seconde Guerre mondiale et un troisième sur son bref retour à Berlin lorsqu’elle était jeune mariée.

En 1974[3], elle publie, en anglais, Quand Hitler s’empara du lapin rose (« When Hitler Stole Pink Rabbit »), livre couronné par un prix littéraire allemand. Ce roman est adapté au cinéma en 2019 par la réalisatrice allemande Caroline Link ; son film Quand Hitler s'empara du lapin rose est récompensé par le German Film Award 2020 du meilleur film jeune public[4],[5].

Judith Kerr a publié des albums pour enfants. Elle a écrit en anglais.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort de l’écrivaine britannique Judith Kerr, auteure du « Tigre qui s’invita pour le thé » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en-GB) Claire Armitstead, « Judith Kerr, beloved author of The Tiger Who Came to Tea, dies aged 95 », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  3. a et b Delphine Peras, « L'enfance en fuite de Judith Kerr Link », sur lexpress.fr, (consulté le )
  4. « Quand Hitler s’empara du lapin rose - Als Hitler das rosa Kaninchen stahl de Caroline Link » (consulté le )
  5. « German Film Awards (2020) », sur IMDb (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :