Jubilé de la Miséricorde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jubilé de la Miséricorde
Image illustrative de l'article Jubilé de la Miséricorde

Observé par Église catholique romaine
Type Année sainte
Signification Commémoration du cinquantenaire de la clôture du Concile Vatican II et revalorisation de la Miséricorde Divine
Commence
Finit
Observances Ouverture des Portes Saintes

Le Jubilé de la Miséricorde est un jubilé de l'Église catholique romaine voulu par le Pape François. Il est célébré lors de l'Année Sainte extraordinaire de 2015-2016, pour célébrer le cinquantenaire de la clôture du Concile Vatican II et en approfondir la mise en œuvre[1].

Il vise à redonner une place centrale à la Miséricorde Divine, notamment en renforçant la pratique de la Confession[2],[3]. Il offre également la possibilité aux évêques diocésains de donner à leurs fidèles la Bénédiction papale avec Indulgence Plénière, lors des fêtes solennelles de leur choix, deux fois en plus des trois accordées par an [4].

Le pape François a également insisté sur la dimension locale du jubilé en demandant aux évêques du monde entier d'ouvrir la Porte Sainte dans leur diocèse.

Le logo de l'année jubilaire a été dessiné par le Père Marko Ivan Rupnik[5] et l'hymne Misericordes Sicut Pater a été rédigée par Eugenio Costa et composée par Paul Inwood.

Préparatifs[modifier | modifier le code]

Le , à l'occasion du second anniversaire de son élection, le pape François annonce la convocation d'une Année sainte extraordinaire, afin de célébrer le cinquantenaire de la clôture du Concile Vatican II, et d'approfondir plus encore sa mise en œuvre. Cette Année sainte sera l'objet d'un grand jubilé de la Miséricorde, un concept central du pontificat de François. Par le thème de la Miséricorde, le pape souhaite « une conversion spirituelle de l’Église, un renouveau. »

La préparation de cet événement est confiée au Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation.

A l'occasion du Jubilé de la Miséricorde, le pape François a invité à l'ouverture dans tous les diocèses d'une Porte Sainte. Cette action qui s'effectue généralement au début de chaque année jubilaire a vocation à inviter tous les croyants à une démarche de conversion en franchissant la porte[6]. Depuis le Jubilé de l'an 2000, des portes peuvent être ouvertes dans tous les diocèses (auparavant seules les quatre basiliques majeures de Rome avaient ce privilège). La démarche voulue par François s'inscrit dans cette démarche d'ouverture. Spécificité supplémentaire, certaines portes ont été ouvertes lors du Jubilé de la Miséricorde dans plusieurs prisons et centres d'hébergement[7].

Événements[modifier | modifier le code]

Avril 2015[modifier | modifier le code]

Le , l'Année sainte est annoncée officiellement par la publication du pape François et la lecture solennelle de la bulle d’indiction Misericordiae vultus au cours des premières vèpres le dimanche de la divine Miséricorde[8].

Novembre 2015[modifier | modifier le code]

Le , lors de sa tournée africaine, le pape François ouvre à la cathédrale de Bangui la première des portes Saintes quelques jours avant l'ouverture officielle du Jubilé de la Miséricorde faisant ainsi de la capitale centrafricaine, ville ravagée par la guerre et parmi les plus pauvres du monde, « la capitale spirituelle du monde » [9].

Décembre 2015[modifier | modifier le code]

Le débute l'Année sainte du Jubilé avec l'ouverture, par le pape François, en présence de son prédécesseur Benoît XVI, de la Porte Sainte à la basilique Saint-Pierre de Rome, à l'occasion de la fête de l'Immaculée Conception, cinquantième anniversaire de la clôture du Concile Vatican II[10].

À partir du , et après l'ouverture de la Porte sainte de labasilique Saint-Jean-de-Latran, les portes des cathédrales et des principaux sanctuaires du monde sont ouvertes[11]. L'évêque du lieu a la capacité de choisir les portes qu'il décide d'ouvrir pour son diocèse et qui resteront ouvertes pendant toute l'année[12]. L'ouverture des Portes Saintes à l'occasion du Jubilé vise à permettre aux personnes ne pouvant pas se rendre à Rome d'effectuer le Pèlerinage Jubilaire[13] et de recevoir ainsi l'Indulgence Plénière[14] si elles remplissent les autres conditions[15].

Le , le pape ouvre une nouvelle Porte Sainte dans un centre d'hébergements pour sans-abris à quelques pas de la Gare de Termini à Rome[16].

Janvier 2016[modifier | modifier le code]

Le à l'occasion de la célébration de la Solennité de "Marie, mère de Dieu" et de la Journée mondiale de la paix, le Pape François ouvre la Porte sainte de la basilique Sainte-Marie-Majeure[17].

Du 19 au 21 janvier, à l'occasion du jubilé des opérateurs des sanctuaires, ceux au service des sanctuaires comme les curés, les recteurs, les laïcs et les bénévoles sont invités à se rendre à Rome pour une rencontre internationale[18].

Le , le pape François rend visite à trente personnes âgées hébergées à la maison de retraite Bruno Buozzi de Rome puis aux personnes en état végétatif de la Casa Iride[19].

Le , jour de la célébration de la Conversion de saint Paul, la Porte Sainte de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs, la quatrième des basiliques majeures de Rome, est ouverte par le Pape François.

Février 2016[modifier | modifier le code]

Le , date de la présentation de Jésus au Temple et Journée Mondiale de la vie consacrée, l'année de la vie consacrée décrétée par le Pape le s'achève par la messe célébrée dans la Basilique Saint-Pierre de Rome devant des milliers de religieux et religieuses consacrées[20].

Le , les dépouilles de Padre Pio arrivent en procession à la Basilique Saint-Pierre de Rome avec celles de Saint Léopold Mandic[21]. La vénération de ces reliques proposées à l'occasion du Jubilé aux fidèles s'inscrit pleinement dans l'espérance de la Miséricorde. Les deux saints, tous deux très populaires en Italie[22], sont reconnus comme des icônes de la Miséricorde Divine[23]. Leur présence à Rome à l'occasion du Jubilé s'accorde également avec la religiosité populaire chère au Pape François[24].

Le , lors de l'entrée en Carême, les missionnaires de la Miséricorde sont envoyés en mission depuis la basilique Saint-Pierre de Rome par le pape François. À l'occasion de la célébration du mercredi des Cendres, 1051 missionnaires venus du monde entier, de rite latin ou oriental, ont été envoyés dans le monde pour être des apôtres de la Miséricorde[25]. Choisis pour « être des témoins privilégiés dans leur Église locale du caractère extraordinaire de l’événement jubilaire », ils peuvent à ce titre absoudre les péchés traditionnellement réservés au Saint-Siège comme la profanation des espèces consacrées, la consécration épiscopale sans mandat pontifical, la violation directe du secret de la confession ou encore la violence contre la personne du Pape[26].

Le , à l'occasion de la fête de la chaire de Saint Pierre, le Pape François a célébré dans la Basilique Saint-Pierre une messe devant les membres de la Curie Romaine[27]. Il a incité les 5000 personnes présentes à « être de véritables collaborateurs de Dieu »[28].

Mars 2016[modifier | modifier le code]

Les 4 et 5 mars, le Pape François propose aux catholiques du monde entier de vivre « 24 heures pour le Seigneur » en les appelant à prier et à se confesser. De nombreuses Églises dans le monde restent ouvertes pendant ces 24 heures. L'événement est lancé avec la célébration pénitentielle du pape François dans la basilique Saint-Pierre[29].

Avril 2016[modifier | modifier le code]

Du 30 mars au a lieu le Congrès apostolique européen de la Miséricorde organisé par la Word Apostolic Congress of Mercy, présidée par le Cardinal Christoph Schönborn, Archevêque de Vienne[30].

Du 1er au se déroule le Jubilé des adhérents à la spiritualité de la Divine Miséricorde qui se termine par le Dimanche de la divine Miséricorde[31].

Le Jubilé des adolescents se déroule à Rome le weekend du 23-24 avril. À cette occasion, 70 000 adolescents font le déplacement. Plus de 150 prêtres dont le Pape François leur proposent de la sacrement de réconciliation tout au long de la journée[32].

Mai 2016[modifier | modifier le code]

Du 27 au 29 mai se déroule la célébration du jubilé des diacres. Les diacres et leurs familles du monde entier partent en pèlerinage à Rome afin de participer à une rencontre importante du Jubilé de la Miséricorde. Cette rencontre a été pensée afin de permettre aux participants de réfléchir au rôle important du diacre comme image de la miséricorde pour la promotion de la nouvelle évangélisation[33].

Juin 2016[modifier | modifier le code]

Du 1er au , à l’occasion de la Fête du Sacré-Cœur, a lieu le jubilé des prêtres sur trois jours[34]. Le , à l'occasion du jubilé des malades et des personnes handicapées, plusieurs milliers de personnes se rendent à Rome[35]. En juin 2016, le pape François reçoit à Rome les professionnels du cirque et du spectacle du monde entier. Il les appelle à cette occasion à être des « semeurs de beauté et de joie » pour « égayer un monde parfois sombre et triste »[36].

Juillet 2016[modifier | modifier le code]

Du 25 juillet au 1er août 2016 sont célébrées à Cracovie, en Pologne les Journées mondiales de la jeunesse 2016, avec comme thème la Miséricorde, sur les traces de sainte Faustine Kowalska et de saint Jean-Paul II, apôtres de la Miséricorde divine. Plus de deux millions de jeunes assistent à l'événement[37].

Septembre 2016[modifier | modifier le code]

Le , à l'occasion de la deuxième Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, et dans le cadre du Jubilé de la Miséricorde, le pape François appelle les fidèles chrétiens, citant l'encyclique Laudato si', « à une profonde conversion intérieure ». Il émet le souhait que le jubilé de la miséricorde soit pour les chrétiens l’occasion d’une conversion écologique « soutenue de façon particulière par le sacrement de la pénitence » et propose d'inclure la sauvegarde de la Création dans les Œuvres de miséricorde[38].

Du 15 au , a lieu le jubilé des nonces apostoliques. Ces trois jours permettent aux représentants pontificaux à travers le monde de se retrouver pour des temps d'échanges, de travail et de ressourcement[39].

Octobre 2016[modifier | modifier le code]

Le 16 octobre, la porte principale de l'église Saint-Étienne de Saint-Étienne-du-Rouvray est proclamée porte sainte[40]. Le 26 juillet précédent, le père Jacques Hamel y était égorgé durant la messe par deux islamistes[41].

Novembre 2016[modifier | modifier le code]

Le l'Année sainte est close par la fermeture de la Porte Sainte de la basilique Saint-Pierre de Rome, à l'occasion de la fête du Christ-Roi. Le lendemain, est publiée la lettre apostolique Misericordia et misera[42]. La lettre porte sur un bilan par le pape de l'année jubilaire et la prise de décision notamment sur la volonté de poursuivre l'expérience des Missionnaires de la miséricorde, et la poursuite de certaines autres dispositions prises pendant le jubilé notamment sur le sacrement de pénitence[43],[44].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le pape François décrète un Jubilé extraordinaire pour célébrer Vatican II, Le Point, 13 mars 2015.
  2. Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, Vatican Information Service, News.va, 14 mars 2015.
  3. Depuis le début du jubilé, le nombre de confessions est ainsi en augmentation à Rome.
  4. Bénédiction Papale avec Indulgence.
  5. Présentation du logo dans Découverte (Revue des Petites Sœurs des Pauvres), janvier 2016, p. 3-6..
  6. Qu’est-ce qu’une Porte Sainte ?.
  7. Jubilé de la miséricorde, les Portes saintes s’ouvrent dans les diocèses.
  8. Le pape annonce un jubilé pour mettre en pratique la miséricorde envers tous, La Croix, 15 mars 2015.
  9. Le Pape François ouvre la Porte Sainte de la cathédrale de Bangui, Radio Vatican, 29 novembre 2015.
  10. Le pape ouvre le jubilé de la miséricorde au Vatican, Radio Vatican, 8 décembre 2015.
  11. Portes de la Miséricorde.
  12. Jubilé extraordinaire de la Miséricorde.
  13. L'année Sainte à Rome : du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016.
  14. Informations utiles pour le Jubilé.
  15. Aspects propres à l'année jubilaire.
  16. Le pape François ouvre une porte sainte dans un centre pour sans-abri à Rome.
  17. Le pape François ouvre la porte sainte de la basilique Sainte-Marie-Majeure.
  18. Jubilé des opérateurs de pèlerinages.
  19. Les Vendredis de la Miséricorde du Pape François.
  20. Fin de l'Année de la Vie consacrée : garder la mémoire du « premier appel ».
  21. Le pape accueille au Vatican la dévotion populaire pour Padre Pio.
  22. Des milliers de fidèles pour accueillir la dépouille de Padre Pio.
  23. La dépouille du Padre Pio au Vatican pour le Jubilé de la miséricorde.
  24. À Rome, Padre Pio relance le Jubilée de la Miséricorde.
  25. Un millier de missionnaires de la Miséricorde envoyés dans le monde.
  26. Le Pape a choisi 1071 Missionnaires de la Miséricorde.
  27. Jubilé de la Curie Romaine : le Pape François invite à pratiquer le «sens pastoral».
  28. Le pape fête le jubilé de la curie romaine.
  29. 4 mars - début des « 24 HEURES POUR LE SEIGNEUR ».
  30. Programme du Congrès Apostolique Européen de la Miséricorde.
  31. Communique de Presse 30 mars, 2016.
  32. Jubilé des ados : le Pape François parmi les confesseurs place Saint-Pierre.
  33. Célébration du Jubilé des Diacres à Rome.
  34. Jubilé des Prêtres.
  35. Le Jubilé des personnes malades et handicapées s'ouvre à Rome.
  36. La miséricorde de Dieu est aussi une affaire de clowns.
  37. Les JMJ à l’heure du bilan.
  38. « Message du pape François pour la deuxième journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création », La Croix, 1er septembre 2016, lire en ligne.
  39. (it)Comunicato della Sala Stampa della Santa Sede sul Giubileo dei Nunzi Apostolici (15-17 settembre 2016).
  40. Jacques Lemarchand, « Consolation et réparation pour l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray », sur paris-normandie.fr, (consulté le 5 octobre 2016).
  41. « Un prêtre assassiné lors d’une prise d’otages dans une église près de Rouen », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  42. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Avviso di Conferenza Stampa, 18.11.2016 », sur press.vatican.va=, (consulté le 18 novembre 2016)
  43. (it) Andrea Tornielli, « “Tutti i preti potranno continuare ad assolvere l’aborto” », sur lastampa.it, (consulté le 21 novembre 2016)
  44. François, Misericordia et misera, Vatican, Libreria Editrice Vaticana, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]