Juanito Valderrama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valderrama.
Juanito Valderrama
Juan el de la Vara con Juanito Valderrama y Marchena.jpg

Juanito Valderrama (à gauche) avec Juan el de la Vara et Pepe Marchena.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
EspartinasVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Nom de naissance
Juan Manuel Valderrama BlancaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoints
María Vega (d) (jusqu'en )
Dolores Abril (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Juan Antonio Valderrama (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web

Juan Valderrama Blanca, mieux connu sous le nom de Juanito Valderrama, (, Torredelcampo, Jaén, Espartinas, Séville) est un chanteur de flamenco espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au sein d'une famille d'agriculteur, la carrière de Valderrama commence en 1935, au Cine Metropolitano de Madrid, et continue pendant soixante ans.

Il commence dans l'art du flamenco depuis qu'il est enfant pendant qu'il travaillait aux champs. En 1934 il fait connaissance de Dolores Jiménez Alcántara, la Niña de la Puebla, et obtient l'autorisation paternelle de monter sur scène.

Pendant la Guerre civile il rejoint un régiment républicain.

Valderrama est auteur de pratiquement toutes ses chansons et est monté sur scène avec une multitude d'artistes de flamenco de son époque. Son œuvre compte plus de 700 morceaux enregistrés. On retient parmi ces derniers El Emigrante, écrit en 1947, en hommage aux millions d'espagnols qui laissèrent leur patrie pour diverses raisons après la guerre civile espagnole.

En 2002, il reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Relación de premiados del año 2002 », sur Ministère de la Culture, (consulté le 18 janvier 2015) [PDF].