Juan Sebastián de Elcano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la voile ou un voilier
Cet article est une ébauche concernant la voile ou un voilier.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Juan Sebastián de Elcano
Image illustrative de l'article Juan Sebastián de Elcano
Vu amarré à Honolulu en 1992

Autres noms BE[1] Juan Sebastián de Elcano ou Elcano
Type Quatre-mâts goélette à huniers
Histoire
A servi dans Marine espagnole Naval Jack of Spain.svg
Chantier naval Chantiers navals de Cadix, Echevarrieta y Larriñaga de Cádiz
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Équipage
Équipage 257 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 113 m
Maître-bau 13,1 m
Tirant d'eau 7 m
Tirant d'air 9 m
Déplacement 3 750 tonnes
Tonnage 2 864 TJB
Propulsion Voiles
Vitesse 17,5 nœuds (soit 32,41 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons de 37 mm
Rayon d'action 10 500 milles marins (soit 19 446 km) / 73 jours
Carrière
Port d'attache Cadix (Drapeau de l'Espagne Espagne)

Le Juan Sebastián de Elcano est un quatre-mâts goélette à hunier en acier et le voilier école de la marine espagnole.

C'est actuellement le troisième plus grand voilier du monde après le Sedov et le Krusenstern.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a été nommé en l'honneur du grand capitaine servant sous Magellan, le basque Juan Sebastián Elcano. Ses armoiries sont un globe, au-dessous duquel il y avait cette devise : Primus circumdedisti me (« c'est toi qui le premier m'a contourné »).

L’Elcano (comme il est appelé par son équipage) a accompli dix voyages autour du monde, sans franchir le cap Horn, mais à travers le canal de Panamá. Ses quatre mâts portent des noms spéciaux et ne sont pas nommés de façon conventionnelle, mais d'après les navires école précédents, à trois-mâts : Blanca, Almansa, Asturias et Náutilus. Les noms normaux sont (palo) trinquete (mât de misaine), (palo) mayor proel (grand mât), (palo) mayor popel (grand mât arrière) et mesana (mât d'artimon).

Il a remporté plusieurs fois le Boston Teapot Trophy, en 1979, 1997 et 1999[2], sa meilleure performance étant de 1 126 milles en 124 heures.

Navire jumeau[modifier | modifier le code]

  • Esmeralda (quatre-mâts goélette à brigantine), voilier école de la marine chilienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BE : buque escuela, pour navire école
  2. National Institute for Sea Training

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]