Juan Gualberto González

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Juan Gualberto González
Juan Gualberto González.jpg
Fonction
Président du Paraguay (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
AsunciónVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Juan Gualberto González, né le à Asuncion et mort le , est un homme d'État paraguayen, président de la République du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il est le fils naturel de Genoveva González. Lors de la guerre de la Triple-Alliance, il rejoint les services du ministère de la santé aux armées. Fait prisonnier avec Juan Bautista Gill, il est libéré peu après et rejoint Asuncion en 1869. Deux ans plus tard, il adhère à la franc-maçonnerie et est initié dans la loge de l'Union paraguayenne n°30.

Président[modifier | modifier le code]

Élu président du Paraguay en 1890, il est secondé par Marcos Morínigo comme vice-président et forme un cabinet composé de José Tomás Sosa à l'Intérieur, Venancio López, petit-fils de Carlos Antonio López, aux Affaires étrangères, José Segundo Decoud aux Finances, Benjamín Aceval à la Justice et le général Egusquiza à la Guerre et à la Marine.

Le , il échappe à un premier coup d'État contre son gouvernement.

Vers la fin de son mandat, González pense pouvoir introniser son beau-frère José Segundo Decoud comme candidat à sa succession. Mais il reçoit une délégation le qui manifeste son désaccord politique et lui demande de se retirer. Devant son refus, il est conduit auprès des généraux Egusquiza et Caballero. Ces derniers font pression sur lui et obtiennent finalement du Congrès son remplacement par le vice-président Marcos Morínigo.

Source[modifier | modifier le code]