Juan Bautista Martínez del Mazo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martínez.
Juan Bautista Martínez del Mazo
La familia del pintor Juan Bautista Martínez del Mazo.jpg

La famille du Peintre Juan Bautista Martínez del Mazo
À gauche, les petits-enfants de Vélasquez du premier mariage de Mazo, et à droite les enfants du second mariage de Mazo, au fond, au centre, le portrait du roi dans un tableau, à droite l'atelier du peintre en train de peindre Le portrait de la Reine Mariana d'Autriche (sans doute celle de Vienne)
Kunsthistorisches Museum de Vienne

Naissance
1605 ?
Cuenca ?
Décès
Nationalité
Activités
Maîtres
Élèves
Mouvement
Œuvres réputées

Juan Bautista Martínez del Mazo (vers 1605 - ) est un peintre espagnol de l'ère baroque.

"Réunion de 13 personnages" a été copié par Manet qui le croyait de Velasquez...

Né dans la province de Cuenca, peut-être à Beteta d'où est originaire sa mère ou à Cuenca, Juan Bautista Martínez del Mazo fut l'élève de Francisco Pacheco, dans son académie de Séville. Puis le premier assistant de Diego Vélasquez dont il devint le gendre en épousant en 1633 Francisca, une fille de ce dernier, et put dès lors intégrer la cour du roi Philippe IV d'Espagne sous la protection de son puissant parent.

Biographie[modifier | modifier le code]

On sait peu de choses sur la vie de Mazo. Il est né dans la province de Cuenca d'où sont originaires ses parents. Il a été baptisé à Cuenca le 22 mai 1605[1].

Compagnon d'atelier de Velasquez et du sculpteur Alonso Cano dans l'académie de Pacheco à Séville, il épouse la fille de Vélazquez, Franscisca de Silva Velazquez y Pacheco le 21 août 1633 en l'église St Jacques de Madrid. Il succédait le 23 février 1634 à son beau-père dans la fonction d'huissier de la Chambre du Roi. Charge qui sera transmise à ses propres enfants. Il touchait pour ses peintures, dès 1640, une pension annuelle de 500 ducats, élevée à 700 ducats en 1648. En 1643 Mazo est nommé Maître de dessin et peintre de l'héritier de la couronne espagnole, le prince des Asturies Baltasar Carlos. Il reçoit commande de copier pour le prince 8 scènes de chasse de Paul de Vos, Rubens, Jordaens et d'autres peintres flamands. Pendant le voyage du prince en Aragon en 1646, il peint la vue de Saragosse.

Vue de Saragosse en 1647 .

Après la mort prématurée du prince, Mazo est confirmé dans ses charges par le roi Philippe IV et est nommé inspecteur des travaux du palais en 1647. Mazo copie les toiles des peintres vénitiens : Tintoret, Titien et Véronèse ainsi que Rubens et Jordaens. Il copie également les œuvres de son beau-père Velasquez, mais il est l'auteur du portrait de l'Infante Marguerite d'Autriche du Prado[2].

Le portrait de l'Infante Marguerite est considéré de la main de Juan Bautista del Mazo depuis 2007 par le Musée du Prado.

.

Seules certaines œuvres sont signées par Mazo comme La famille du peintre vers 1660-1665, œuvre qui n'est pas sans rappeler les Ménines de Vélasquez. Elles sont souvent confondues avec celles de son beau-père. Il a cependant peint des paysages et des natures mortes. En 1657, Mazo voyage en Italie et peint un paysage Arche de Titus, tout en cherchant à recouvrir la dot de sa sœur aînée Ines, devenue veuve à Naples. En 1661, il est nommé peintre du Roi à la mort de Velazquez.

Le style de ses œuvres s'inspire fortement de celui de Vélasquez, dont il fut l'assistant sans néanmoins atteindre toujours la même qualité. On lui cependant les parties hautes des Ménines de Velasquez. La technique de del Mazo est cependant plus souple, moins précise et plus impressionniste. On a souvent attribué à Vélazquez des tableaux de son gendre, en particulier ceux de la dernière période.

Descendance[modifier | modifier le code]

Cette version des Ménines dIte du Kingston Lacy où elle est présentée en Angleterre, a été longtemps attribuée à Mazo.

La première femme de Mazo, Francisca de Silva y Velázquez Pacheco (1619 -1658) lui donna 7 enfants, sa seconde femme Francisca de La Vega que l'on voit dans le Tableau La famille du peintre mourut en 1665 et lui donna 4 enfants. Il épousa alors sa belle-sœur Ana de la Vega qui lui survécut et se remaria.

Par la descendance de sa fille Maria Teresa Martinez del Mazo y Velasquez (1648-1692), Mazo et Velazquez sont les ancêtres des Marquis de Monteleone, dont les descendants sont la Reine Sofia d'Espagne, la Reine Béatrice des Pays-Bas, le Roi Cart XVI Gustave de Suède, le Roi Albert II de Belgique, Hans-Adam II Prince du Liechtenstein, Henri Grand Duc du Luxembourg ...

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archive Diocésaine de Cuenca, Paroisse de san Martin, Livre des baptêmes, folio 35, dos Signature; Livre P N°153.
  2. La reconnaissance de la facture de Mazo est due au restaurateur et conservateur du Prado Matias Diaz Padron voir http://www.elmundo.es/magazine/num105/textos/menina2.html.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La peinture espagnole au Siècle d'or, du Greco à Velazquez, catalogue d'exposition au Petit Palais,Paris, avril-juin 1976

Liens externes[modifier | modifier le code]