Joyce Maynard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joyce Maynard
Description de cette image, également commentée ci-après
Joyce Maynard en 2010
Nom de naissance Daphne Joyce Maynard
Naissance (67 ans)
Durham, New Hampshire, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
écrivain, romancier, scénariste
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres
roman, essai

Œuvres principales

Daphne Joyce Maynard, née le à Durham au New Hampshire, est une écrivain américaine, auteur de nombreux romans et essais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Collaboratrice de multiples journaux, magazines et radios, Joyce Maynard est aussi l’auteure de plusieurs romans, Long week-endLes Filles de l’ouraganL'homme de la montagne et d’une remarquable autobiographie, Et devant moi, le monde (tous publiés chez Philippe Rey). Mère de trois enfants, elle partage son temps entre la Californie et le Guatemala.

Son parcours d'écrivain commence véritablement en . Elle est alors étudiante à l'université Yale, lorsque le prestigieux New York Times Magazine publie son article intitulé Une fille de dix-huit ans se retourne sur sa vie[1]. À la suite de cet article, elle commence une correspondance abondante avec J. D. Salinger, puis commence une relation amoureuse avec lui, relation qui la marquera profondément. En 1998 elle l'évoquera dans son récit autobiographique Et devant moi, le monde[2] avec beaucoup de retenue. Elle aura le courage d'y déboulonner le mythe Salinger, et d'exposer les conséquences dévastatrices que cette relation a eu sur sa vie. En 1999, une controverse naît lorsque Joyce Maynard se sépare des lettres de Salinger qui lui étaient destinées, arguant du fait qu'elle s'était sentie « exploitée » durant leur relation et de la cruauté de leur rupture. L’informaticien Peter Norton achète les lettres pour la somme de 156 000 $ et annonce son intention de les rendre à Salinger[3].

En 1992 paraît son roman Prête à tout (To Die For) qui connaîtra un grand succès. Il sera adapté au cinéma par Gus Van Sant en 1995 dans le film du même nom. Elle y met en scène l'affaire Pamela Smart (en), jeune femme qui avait séduit un adolescent de 15 ans afin qu'il assassine son mari[4]. Vingt ans après sa première traduction française, l'ouvrage est réédité en 2015 aux éditions Philippe Rey[5].

Plus récemment en 2009, un autre de ses romans connaît un grand succès, Long Week-end (Labor Day ). Il est adapté au cinéma aux États-Unis en 2013 par Jason Reitman sous le titre Last Days of Summer.

Elle est la mère de l'acteur Wilson Bethel (vu entre autres dans la série Hart of Dixie dans le rôle de Wade)[6].

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

Adaptations de son œuvre au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joyce Maynard, « An 18-Year-Old Looks Back On Life », sur https://web.archive.org, (consulté le 7 mars 2012)
  2. a et b Aurélie Raya, « Joyce Maynard. L'attrape cœur de Salinger », sur http://www.parismatch.com, (consulté le 7 mars 2012)
  3. (en) « Salinger letters bring $156,500 at auction », sur cnn.com, (consulté le 24 avril 2020)
  4. Stéphane Bouquet et Jean-Marc Lalanne, Gus Van Sant, Paris, Cahiers du cinéma, , 203 p. (ISBN 978-2-86642-538-8), p. 78
  5. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur, Philippe Rey.
  6. (en-US) « 'Hart of Dixie': Wilson Bethel just calls J.D. Salinger 'Dad' », Screener,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mars 2018)
  7. Delphine Peras, « 3 raisons de lire Les filles de l'ouragan, par Joyce Maynard », sur http://www.lexpress.fr, (consulté le 7 mars 2012)
  8. Marine Landrot - Télérama n° 3375, « L'Homme de la montagne », sur Télérama.fr, (consulté le 12 octobre 2014)
  9. Editions Philippe Rey, « Les règles d'usage », sur philippe-rey.fr (consulté le 4 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]