Joy Lofthouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joy Lofthouse (14 février 1923 - 15 novembre 2017)[1],[2] était une pilote britannique qui avait intégré l’Air Transport Auxiliary (ATA) comme pilote en décembre 1943. Elle a volé sur des Spitfire ou des bombardiers pour l’ATA et a fait partie des 168 « Attagirls » qui ont servi dans cette unité[3].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Joy Lofthouse a grandi à South Cerney dans le Gloucestershire[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1943, Joy Lofthouse (qui avait 20 ans) et sa sœur aînée Yvonne décidèrent de rejoindre l’Air Transport Auxiliary, après avoir vu une publicité dans un magazine pour inviter les femmes voulant apprendre à piloter[1],[4]. Sur 2 000 candidates, seules 17 furent acceptées dont Joy, qui n’avait même pas son permis de conduire, et sa sœur Yvonne[1].

Elle fit partie des 168 femmes membres de l’ATA (Air Transport Auxiliary)[5]. Son travail consistait à transporter les avions depuis leur lieu de production aux terrains d’aviation où ils étaient remis aux pilotes de la Royal Air Force (RAF)[4]. Joy Lofthouse, qui était capable de piloter 38 types d’avions différents, était basée à White Waltham[5], dans le Berkshire[5].

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle devint professeur[5].

En mai 2015, Joy Lofthouse a volé de nouveau sur un Spitfire, pour la première fois depuis 70 ans, afin de commémorer le jour de la victoire en Europe[6]. Elle déclara : « Le Spitfire était un avion emblématique, qui a duré plus longtemps que le Hurricane, car c’était un avion merveilleux. Je pense que le piloter ressemble le mieux à la sensation d’avoir ses propres ailes et de voler.[6] »

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été mariée deux fois et a eu trois enfants. Son second mari était Charles Lofthouse, qui était aussi pilote dans la Royal Air Force (RAF) ; ils restèrent mariés 3 ans jusqu’à la mort de Lofthouse en 2002 à l’âge de 80 ans[5].

Elle est décédée à 94 ans, en novembre 2017[3]. Elle était l’une des deux dernières survivantes des « Spitfire Girls »[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Joy Lofthouse, Spitfire Girl – obituary », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Nigel Fountain, « Joy Lofthouse obituary », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « WW2 Spitfire pilot Joy Lofthouse dies », sur BBC News, (consulté le 17 novembre 2017)
  4. a, b et c Patrick Greenfield, « Joy Lofthouse, second world war pilot and trailblazer, dies at 94 », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  5. a, b, c, d et e Louie Smith, « Last surviving female Spitfire and Hurricane pilot Joy Lofthouse dies, aged 94 », (consulté le 17 novembre 2017)
  6. a et b « Ecstatic 92-year-old Spitfire pilot takes to the skies again after 70 years », The Independent,‎ (lire en ligne)

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :