Jouxtens-Mézery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jouxtens-Mézery
Jouxtens-Mézery
Bâtiment de la gare de Jouxtens-Mézery.
Blason de Jouxtens-Mézery
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Lausanne
Localité(s) Jouxtens, Mézery
Communes limitrophes Romanel-sur-Lausanne, Prilly, Renens (VD), Crissier, Lausanne
Syndic Serge Roy
NPA 1008
N° OFS 5585
Démographie
Gentilé Tchaffatsatagne
Population
permanente
1 471 hab. (31 décembre 2018)
Densité 762 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ nord, 6° 36′ est
Altitude 524 m
Superficie 1,93 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Jouxtens-Mézery
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Jouxtens-Mézery
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Jouxtens-Mézery
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Jouxtens-Mézery
Liens
Site web www.jouxtens-mezery.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Jouxtens-Mézery est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Lausanne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune connaît depuis le dernier quart du XXe siècle un développement rapide du fait que son territoire constitue un des derniers grands espaces non occupés entre Crissier, Renens, Prilly et l'ouest de Lausanne[3]. Sans y avoir un accès, l'autoroute passe par le haut de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, la localité de Jouxtens dépendait de la juridiction de Lausanne, tandis que Mézery avait sa propre cour de justice seigneuriale, qui appartenait à la famille de Crousaz depuis 1698. Après la révolution vaudoise en 1798, les deux localités voisines ne forment plus qu'une seule commune[3].

Château[modifier | modifier le code]

Le Château de Mézery, début XIXe siècle, anonyme - Collection Gugelmann (Bibl. nationale)

Au XVIIIe siècle, le château a appartenu à la famille de Crousaz, parmi laquelle figurent deux architectes lausannois: Abraham de Crousaz et son arrière-petit-fils Rodolphe. C’est certainement Rodolphe de Crousaz qui lui a donné son apparence actuelle. Les travaux sont situés vers 1750-1760. En 1801, le château passe aux mains de la famille Constant. Il sera la propriété de l'un des pionniers suisses de la photographie, Adrien Constant Delessert, grâce auquel il existe de nombreuses photographies du domaine datant de la seconde moitié du XIXe siècle. Le château passera à la famille alliée de Pückler, avant d'être vendu au début des années 1980. Divers propriétaires privés se sont succédé depuis jusqu'à aujourd'hui[4].

Au rez est conservé l'un des plus beaux salons peints vaudois du XVIIIe siècle. Il est constitué de 26 panneaux de bois formant un cycle de 19 scènes. Ces boiseries constituent en quelque sorte le récit imagé de la vie d’un seigneur vaudois sous l'Ancien Régime. Elles font pour la plupart référence aux divertissements de la noblesse de cette époque. La danse, la musique et le théâtre d’une part, la promenade, la chasse et la pêche d’autre part. À quoi s’ajoutent quelques scènes pastorales ou galantes et une scène militaire. Commanditées vers 1760 par David-Louis Constant d'Hermenches pour décorer sa salle à manger au château d'Hermenches, les boiseries ont été déplacées à Jouxtens-Mézery vers 1809 par son fils cadet Auguste[4].

La cloche et le campanile[modifier | modifier le code]

Le clocher ou « campanile » est une construction importante et date de 1754. Il servait de lieu de rendez-vous au Conseil Général et à avertir en cas d’incendie.

La cloche est très liée avec la famille Constant et montre que celle-ci aimait beaucoup la commune de Jouxtens-Mézery[5].

Église[modifier | modifier le code]

L’église de Jouxtens-Mézery a été achevée en 1976[6]. Avant, sur ce lieu, se trouvait, selon certains historiens, une porcherie et selon d’autres une écurie. L’ancien bâtiment n’a pas été détruit mais modifié, car le bureau d’architectes Reymond et Matthey, de la Tour-De-Peilz, a constaté que les murs étaient en bon état.

L’église a été construite pour les protestants car il y avait à cette époque une majorité de la population qui était protestante.

L’église a été bâtie sur ce terrain de 12 000 m2 pour avoir un centre de village inexistant auparavant. L’église a été construite avec une masse scellée dans du béton.

Propriété Beau-Cèdre[modifier | modifier le code]

La propriété « Beau-Cèdre » est composée de plusieurs parties. La maison de maître édifiée en 1770, les dépendances construites en 1750[7] et une ferme qui a été bâtie de 1872 à 1881 par l’architecte Gustave Wanner.

Les différents propriétaires[modifier | modifier le code]

Après que Gustave Auberjonois est décédé en 1917, la propriété « Beau-Cèdre » a été donnée à ses 4 enfants. Ils l’ont vendue en 1944 à la Confédération qui y a créé un centre expérimental pour la Station fédérale d’essai et de contrôle des semences. Ceci a causé la fin de l’élevage du bétail et de la production laitière. Plusieurs bâtiments ont été vidés de leurs aménagements intérieurs ou détruits. En 1951 Camille Gross  a acquis la maison de maître puis la ferme en 1955. De nos jours ce sont ses descendants qui se la partagent[8].

Rénovations[modifier | modifier le code]

En 2015-2016, les anciens planchers ont été remplacés par des dalles mixtes bois-béton qui servent à conserver le matériau bois, tout en satisfaisant les normes de construction actuelles[9].

Transports publics[modifier | modifier le code]

La commune de Jouxtens-Mézery est desservie par la ligne de train régionale du chemin de fer Lausanne-Échallens-Bercher qui s'arrête à la gare de Jouxtens-Mézery au nord du village près du cimetière communal ainsi qu'à l'arrêt Le Lussex.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Le conseil communal est composé de 50 membres. Les partis politiques ne sont pas représentés au sein du conseil communal.

La commune de Jouxtens-Mézery a actuellement une municipalité de cinq membres (un syndic et quatre municipaux).

Le conseil communal a remplacé le conseil général le .

Fonction et activité

L’ administration communale gère:

  • le secrétariat de la municipalité 
  • les relations externes de la commune 
  • le contrôle des habitants
  • la police des constructions, l’aménagement du territoire et toutes les questions relatives à l’urbanisme 
  • les travaux, routes et voirie
  • les domaines, bâtiments et propriétés communales[10] 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. a et b François Béboux, « Jouxtens-Mézery » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du ..
  4. a et b Béatrice Lovis, « Les boiseries peintes du château de Mézery. Le récit imagé d'une vie de seigneur dans le Pays de Vaud vers 1760 », Monuments vaudois, no 4,‎ , p. 5-23 (lire en ligne)
  5. Pierre Wazem Eugène, Jouxtens-Mézery comme un village, association des rencontres culturelles de Jouxtens, , 77 p. (ISBN 978-2-8399-0692-0), p. 64
  6. « Scriptorium »
  7. « Castel Beau-Cèdre - Jouxtens-Mézery »
  8. « Une ferme modèle en territoire helvétique : le domaine de Beau-Cèdre à Jouxtens-Mézery (Vaud) »
  9. Super User, « INGPHI SA - Lausanne », sur www.ingphi.ch (consulté le 8 juin 2017)
  10. « archives communales »

Sur les autres projets Wikimedia :