Journal des marches et des opérations

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un Journal des marches et des opérations (JMO) est un document relié relatant les événements vécus par chaque état-major et corps de troupe (groupes d'armées, armée, corps d'armée, division, brigade ou régiment) au cours d’une campagne.

Historique[modifier | modifier le code]

On trouve un Journal des Marches et des Opérations par unité quelle que soit sa taille.

Contenu[modifier | modifier le code]

Les JMO contiennent les faits, les combats ou les reconnaissances, au quotidien. Ils sont accompagnés :

  • pour les reconnaissances et les combats :
    • des buts recherchés,
    • de la position des troupes
    • de la composition du corps en mouvement
    • des résultats obtenus.
    • d’un rapport
    • des pertes subies
  • On y trouve également :
    • la composition du corps
    • les itinéraires suivis
    • les emplacements des camps et des cantonnements
    • les emplacements sur le front
  • et parfois au fil des pages
    • des cartes
    • des croquis
    • des croquis d’observation
    • des photographies[2]
    • les citations
    • les promotions
    • les mutations
    • les renforts

JMO sur internet[modifier | modifier le code]

On trouve sur Internet beaucoup d’extraits de JMO sur des sites spécialisés mais également sur des pages personnelles.

Toutefois la base de référence depuis le 5 novembre 2008 est le site Mémoire des hommes, géré par le Secrétariat Général pour l’Administration (SGA) et plus particulièrement par la Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives (DMPA) qui permet la consultation de plus de 3 300 000 pages des JMO de 1914 à 1918 consultables en ligne[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Découvrez les journaux des marches et opérations de la Première Guerre mondiale sur le site "Mémoire des hommes"
  2. photo aérienne prise le 25 mai 1917 par la 39e compagnie d’aérostiers
  3. Dossier de presse