Journal de 13 heures (TF1)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le13H
Image illustrative de l’article Journal de 13 heures (TF1)
Autre titre francophone Le 13h
Genre Journal télévisé
Périodicité Quotidien
Présentation Présentateur(trice) :
Marie-Sophie Lacarrau (semaine)
Anne-Claire Coudray (week-end)
Joker :
Jacques Legros (semaine)
Audrey Crespo-Mara (week-end)
Ancienne présentation Yves Mourousi et Marie-Laure Augry (1981-1988)
Claire Chazal (1991-2015)
Jean-Pierre Pernaut (1988-2020)
Musique Gabriel Yared
Santi
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Production
Lieu de tournage Studio Jean-Claude Jumel (Tour TF1)
Durée 45 à 50 minutes (en semaine)
30 à 35 minutes (le week-end)
Format d’image 4/3 couleur, puis 480i (SDTV) et 1080i (HDTV)
Format audio Mono puis Stéréo
Production TF1
Diffusion
Diffusion TF1
Lieu de première diffusion Studio 1 du 13-15 rue Cognacq-Jay
Date de première diffusion (40 ans)
Public conseillé Tout public
Site web JT 13h de TF1
Chronologie

Le Journal de 13 heures de TF1 (stylisé LE 13H) est un journal télévisé français diffusé chaque jour en direct à 12 h 58 en semaine et à 12 h 59 le week-end, sur TF1. Il a succédé à TF1 Actualités 13h le .

Historique[modifier | modifier le code]

Le , la présentation en couple du Journal de 13 heures de TF1 est instituée. Marie-Laure Augry rejoint alors Yves Mourousi, qui présente TF1 Actualités 13h depuis , aux commandes du journal. Chacun des deux présentateurs prépare le journal de son côté afin qu'aucun ne sache à l'avance ce que l'autre va dire à l'écran. Cela donne une plus grande spontanéité au journal et quelques scènes d'humour. Le couple ambitionne de « faire de l'information sérieuse, mais sans se prendre au sérieux »[1]. La structure du journal est alors articulée en deux parties, l'une orientée information et l'autre plutôt magazine[2].

La direction de l'information de TF1 modernise son journal télévisé en mettant à l'antenne une nouvelle formule le à vingt heures, accompagnée d'un nouveau générique en 3D et d'un nouveau plateau nettement plus moderne, qui est utilisé dès le lendemain par le Treize heures.

À la suite de la privatisation de TF1 rachetée par le groupe Bouygues en , Yves Mourousi ne manque pas une occasion de multiplier les provocations au sujet de son nouvel actionnaire[3]. Il est remercié par la nouvelle direction de la chaîne et cesse de présenter le journal avec Marie-Laure Augry. Son ancien coprésentateur des années -, Jean-Pierre Pernaut, prend sa succession et présente seul le Treize heures dès le . Ce changement de présentation a été perçu comme un moyen de réaffirmer le pouvoir de la direction sur sa propre rédaction[4],[5].

Ayant bien compris que le public regardant la télévision le midi est plutôt rural et âgé et que son centre d'intérêt n'est pas l'actualité politique, judiciaire et internationale traitée le soir dans le Journal de 20 heures, Jean-Pierre Pernaut réoriente le Journal de 13 heures vers des faits d'actualité locale et la présentation de traditions artisanales régionales en s'appuyant massivement sur des reportages réalisés en partenariat avec la presse quotidienne régionale. TF1 a alors beaucoup souffert du manque d'image d'actualité régionale dans les années 1980, celles-ci étant réservées à FR3. Le Journal de 13 heures se présente ainsi comme une synthèse de l'actualité abordée chaque jour dans les colonnes de la PQR et évite ainsi de passer sous silence l'actualité préoccupant une grande partie de la population française à cette heure, actualité qui diffère des préoccupations plus "parisiannistes" et institutionnelles abordées chaque soir dans le Journal de 20 heures. Cette stratégie, qui vise à toucher tous les publics, permet au Journal de 13 heures de réaliser les meilleures audiences à cet horaire depuis sa mise en place[6].

Dans son livre Pour tout vous dire, Jean-Pierre Pernaut explique les changements qu'il a opérés pour rendre le journal de 13 heures plus populaire, notamment à l'aide de correspondants dans les régions, une première à l'époque dans les journaux télévisés en France. Aujourd'hui, ce réseau de correspondants en régions est composé de 19 bureaux et 150 journalistes[7], la plupart en partenariat avec les grands titres de la presse quotidienne régionale.

À l'occasion des 20 ans de TF1, le , Jean-Pierre Pernaut reçoit pour la première fois son prédécesseur Yves Mourousi, afin de célébrer l'événement avec toute l'équipe du journal[8].

Le , l'équipe de la rédaction prépare une surprise en diffusant deux reportages retraçant l'histoire de la partie magazine du 13H. De retour, en plateau, Claire Chazal, Gilles Bouleau, Evelyne Dhéliat, Louis Bodin et Harry Roselmack apportent un gâteau à Jean-Pierre Pernaut.

Le , Jean-Pierre Pernaut fêta ses 30 ans au JT en tant que titulaire, un record mondial.

Le , à l'occasion de la rentrée, le journal de 13H (comme le 20H) s'offre un nouveau plateau et un nouveau générique, inauguré par Jean-Pierre Pernaut.

Le , TF1 annonce que Marie-Sophie Lacarrau remplacera Jean-Pierre Pernaut à l'animation du 13 heures à partir du [9].

Le , Marie-Sophie Lacarrau prend l'antenne à 12 h 58, comme habituellement, pour annoncer qu'un « énorme problème technique » empêche « de diffuser un seul reportage ». Elle poursuit en indiquant que « c'est absolument inédit » et qu'il est par conséquent impossible de proposer le journal de 13 heures du jour. Une rediffusion d'un épisode de Reportages est alors proposée, avec un bandeau explicatif défilant en bas de l'écran[10]. Finalement, vers 13 h 38, la présentatrice réapparaît à l'antenne en donnant les premières explications du problème technique rencontré : « ça y est, nous avons pu récupérer une partie de nos outils alors qu'une panne réseau affecte toutes nos antennes et celle de LCI, c'est pour cela qu'il y a quelques minutes nous n'avons pas pu vous présenter votre 13 heures à l'heure habituelle, là, nous sommes en mesure de prendre l'antenne »[11],[12]. Ce journal raccourci s'est finalement terminé à 13 h 54[13]. C'est la première fois, dans l'histoire du journal de 13 heures de TF1, que la diffusion ne peut être lancée à 13 h[12].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Rubriques[modifier | modifier le code]

Chaque mardi avec Votre histoire, chaque mercredi avec La France défigurée depuis août 2020, chaque jeudi avec L'actu et vous, chaque vendredi avec La bonne idée depuis janvier 2021, chaque samedi avec Quatre à table et Week-end à nos villes et chaque dimanche avec le rubrique Zoom. Durant le confinement, du lundi au vendredi, suite au Covid-19 Le 13H à la maison, Jean-Pierre Pernault anime la fin du 13 heures en direct de chez lui.

Génériques et décors[modifier | modifier le code]

Le thème principal du générique utilisé depuis 1990 est en fait un remix de la bande originale des Dents de la mer de Steven Spielberg composée en 1975 par John Williams. Ce fait est repéré et analysé par Serge Llado dans sa chronique du dans l'émission de Laurent Ruquier : On va s'gêner sur Europe 1[14].

Le générique actuel est celui de 2021.

Présentation[modifier | modifier le code]

Marie-Sophie Lacarrau présente le Journal de 13 heures du lundi au vendredi depuis le , remplacée pendant ses absences par Jacques Legros[15].

Anne-Claire Coudray présente le Journal de 13 heures le samedi et le dimanche depuis le , remplacée pendant ses absences par Audrey Crespo Mara.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Ce programme est toujours diffusé en direct et généralement depuis les studios de la tour TF1 à Boulogne-Billancourt, près de Paris. Antérieurement, il a été réalisé dans le studio 4 de l'ancien siège de TF1 au 15 rue Cognacq-Jay à Paris.

Quelques audiences[modifier | modifier le code]

Jour de diffusion Présentateur Audience moyenne Réf.
Nombre de téléspectateurs PDM
Samedi Audrey Crespo-Mara 6 600 000 40,3 %
Vendredi Jean-Pierre Pernaut 5 103 000 42,2 %
Lundi 5 889 000 41,6 %
Samedi Audrey Crespo-Mara 6 696 000 45,1 %
Samedi 6 821 000 41,1 %
Samedi Anne-Claire Coudray 6 932 000 41,4 %
Lundi Jacques Legros 5 456 000 40,5 %
Samedi Audrey Crespo-Mara 6 204 000 39,5 %
Samedi 6 357 000 42 %
Samedi 5 302 000 42,4 %
Mardi Jean-Pierre Pernaut 5 270 000 44 % [16]
Samedi Audrey Crespo-Mara 6 284 000 41,8 %
Lundi Jean-Pierre Pernaut 5 279 000 42,4 % [17]
Lundi Jacques Legros / Jean-Pierre Pernaut 8 110 000 [18]
Vendredi Jean-Pierre Pernaut (dernier JT) 8 130 000 59,3 % [19]
Lundi Jacques Legros 7 000 000 44,4 % [20]
Lundi Marie-Sophie Lacarrau (premier JT) 6 440 000 45,5 % [21]
Jeudi (13:37 - 13:54) Marie-Sophie Lacarrau (problème technique) 2 880 000 26,0 % [22]
Lundi Marie-Sophie Lacarrau (Lundi de Pâques) 6 270 000 40,3 % [23]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extraits humoristiques du JT 13h de TF1, Duo de stars, TF1 sur Dailymotion.com
  2. Récit d'une journée dans les coulisses de la première chaîne, au milieu des années 80 par Marie-Laure Augry, augry.blogspot.com
  3. Annonce de la privatisation de TF1 par Yves Mourousi et Marie-Laure Augry, avec un casque Bouygues sur la tête, TF1 Treize heures du 6 avril 1987, TF1 sur MyTF1.fr
  4. La bonne soupe : Comment le '13 heures' de TF1 a contaminé l'info, Isabelle Roberts, Raphaël Garrigos, Laurent Lolmède, Les Arènes, 2006, (ISBN 291248569X), 9782912485694
  5. Histoire générale de la radio et de la télévision en France, Christian Brochand, Comité d'histoire de la radiodiffusion (France), La Documentation Française, 2006, (ISBN 2110056134), 9782110056139, p. 219.
  6. Entretien avec Jean-Pierre Pernaut qui fête le quart de siècle de son 13 heures, TV Magazine sur Le Figaro.fr
  7. Alexandre Devecchio, « Jean-Pierre Pernaut, l'homme qui a compris que la France était profonde », Le Figaro Magazine, 18 décembre 2020, p. 58-62.
  8. « Yves Mourousi ouvre exceptionnellement le 13h00 de TF1 à la place de Jean-Pierre Pernaut », sur dailymotion.com, (consulté le )
  9. Caroline Sallé, « Jean-Pierre Pernaut remplacé par Marie-Sophie Lacarrau au 13 Heures de TF1 », sur Le Figaro.fr, (consulté le ).
  10. Benjamin Meffre, « "Totalement inédit" : Le "13 Heures" de TF1 ne peut être diffusé à cause d'un "énorme problème technique" », sur ozap.com, (consulté le ).
  11. Akhillé Aercke, « TF1 n'a pas pu diffuser son JT à 13 heures ce jeudi, une première : "Énorme problème technique" », sur programme-tv.net, (consulté le ).
  12. a et b « Le 13 h de TF1 débute avec plus d’une demi-heure de retard en raison d’un incident technique », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  13. Christophe Gazzano, « Après "un énorme problème technique", le "13 Heures" de TF1 a finalement pu être diffusé », sur ozap.com, (consulté le ).
  14. « Les dents du 20 heures, 1 min 42 s de musicologie. ».
  15. « "13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut », sur ozap.com (consulté le ).
  16. Pierre Dezeraud, « Audiences : Record pour le 13 Heures de Pernaut, Lapix en baisse à 20h » sur PureMédias, 6 septembre 2017
  17. (fr) Audiences JT (lundi 16 juillet 2018) : Jean-Pierre Pernaut rayonne, Julian Bugier passionne, Nathalie Renoux en souffrance, Toutelatele.com, .
  18. (fr) Audiences : Le "13 Heures" de TF1 au-dessus des 8 millions, records pour "Ca commence aujourd'hui" et "C dans l'air", PureMédias, .
  19. (fr) Audiences : Quel score pour la dernière de Jean-Pierre Pernaut au "13 Heures" ?, PureMédias, .
  20. (fr) TF1Pro, Twitter TF1Pro, .
  21. (fr) Audiences "13 Heures" : Quels scores pour les premiers JT de Marie-Sophie Lacarrau et de Julian Bugier ?, PureMédias, .
  22. Christophe Gazzano, « Audiences "13 Heures" : Face à la panne de TF1, quel score pour Julian Bugier sur France 2 ? », sur ozap.com, (consulté le ).
  23. (fr) [1], Toutelatele.com, .

Articles connexes[modifier | modifier le code]