Journée internationale des musées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Journée internationale des musées
Région Monde entier
Création Le 18 mai, tous les ans depuis 1977
Siège Secrétariat général de l'ICOM, Paris
Organisations affiliées Conseil international des musées
Site web http://imd.icom.museum

La journée internationale des musées (JIM) est un événement organisé par le Conseil international des musées (ICOM), qui a lieu tous les ans autour du 18 mai. Chaque année, l’événement met en valeur un thème particulier, au cœur des préoccupations de la communauté muséale internationale. La Journée internationale des musées offre aux professionnels des musées l’opportunité d’aller à la rencontre de leurs visiteurs et d’alerter le public sur les défis auxquels les musées font face. En effet, comme l’indique l’ICOM dans sa définition des musées, un musée est une institution permanente sans but lucratif au service de la société et de son développement, ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d'études, d'éducation et de délectation. Par conséquent, la Journée internationale des musées œuvre pour sensibiliser le grand public sur les enjeux actuels des musées dans le développement de la société à l’échelle internationale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chaque année, tous les musées du monde sont invités à participer à la JIM afin de promouvoir le rôle des musées dans le monde, en créant des activités originales, divertissantes et gratuites autour d’un thème choisi par la communauté de l’ICOM pour cette occasion. Depuis sa création en 1977[1], la Journée internationale des musées connait une participation en hausse. En 2009, la JIM avait regroupé environ 20 000 musées organisant des événements dans plus de 90 pays. En 2010, des musées provenant de 98 pays y ont participé, et 100 pays ont été représentés en 2011. En 2012, 32 000 musées dans 129 pays ont célébré l’événement. En 2011, l’affiche officielle de la JIM a été traduite dans 37 langues, et dans 38 langues en 2012.

Thèmes[modifier | modifier le code]

À propos de l’ICOM[modifier | modifier le code]

Le Conseil international des musées (ICOM) est la principale organisation internationale représentant les musées et les professionnels des musées à l’échelon mondial et a pour mission de promouvoir et protéger le patrimoine naturel et culturel, présent et futur, matériel et immatériel.

L’engagement de l’ICOM pour la valorisation du savoir dans le domaine culturel est renforcé par ses 31 Comités internationaux tous dédiés à une discipline spécifique et qui mènent et menant des recherches approfondies dans leur domaine respectif au profit de la communauté muséale. L’organisation est également impliquée dans la lutte contre le trafic illicite, la protection des musées en cas de situation d’urgence, ainsi que dans d’autres missions de service public international.

L’ICOM a créé la Journée internationale des musées en 1977 et choisit chaque année le thème de l’événement, puis prend en charge la coordination de la manifestation.

La Journée internationale des musées au fil des années[modifier | modifier le code]

Journée internationale des musées 2017[modifier | modifier le code]

Le thème de 2017[modifier | modifier le code]

Le thème de la Journée internationale des musées sera: Musées et histoires douloureuses: dire l'indicible dans les musées.

Ce thème met en lumière le rôle des musées qui, en se mettant au service de la société, peuvent devenir des centres de pacification des relations entre les peuples. De même, il met en exergue comment l'acceptation d'un passé douloureux constitue un premier pas pour envisager un avenir commun sous le signe de la réconciliation.

En choisissant de dire l'indicible au musée, le thème de la JIM 2017 permet d'appréhender l'incompréhensible des passés douloureux inhérents à l'humanité. Cette thématique incite le musée à s'inscrire comme acteur de l'apaisement des histoires traumatiques passées grâce à la médiation et à la pluralité des points de vues exprimés. Quelle que soit la nature des institutions culturelles, les acteurs du monde entier sont invités à rejoindre cette fête qui mettra en avant le lien qui permettra de penser un futur au delà des tabous et vers une meilleure compréhension de l'autre, de son histoire et de son identité.

Les partenaires de la JIM 2017[modifier | modifier le code]

La Nuit européenne des musées

Depuis 2011, l'ICOM accorde son patronage à la Nuit européenne des musées, qui a lieu, tous les ans, le samedi le plus proche de la Journée internationale des musées. En 2013, les deux évènements coïncident, puisque la Nuit européenne des musées aura lieu en même temps que la Journée internationale des musées, le samedi 18 mai

La Nuit européenne des musées a été créée, en 2005, par le Ministère français de la Culture et de la Communication. Elle permet aux visiteurs de visiter les musées participants, de nuit, gratuitement, en reculant la contrainte horaire de la fermeture, jusqu'à une heure du matin environ. En accueillant le public la nuit, les musées ouvrent à une autre visite de leurs collections, une approche plus sensorielle et insolite. De nombreuses animations sont proposées. Un public différent, plus jeune, familial est présent. Le public participe massivement à cet évènement festif. L'an dernier, deux millions de visiteurs ont fréquenté la Nuit des musées, en France.

Le Forum européen du musée (EMF)

Depuis septembre 2013, l’ICOM collabore avec le Forum européen du musée (EMF) qui organise chaque année la remise annuelle du Prix du musée européen de l’année, (EMYA).

Créée la même année que la Journée internationale des musées, le Prix du Musée européen de l’année est décerné à un musée qui a attiré et accueilli ses visiteurs grâce à des pratiques muséales et des approches innovantes. Il récompense les musées dont le développement et l’innovation en matière de communication, de présentation et d’interprétation ont influencé les normes muséales en Europe. Cet événement encourage l’excellence dans les musées européens et constitue une opportunité de rencontre et de débat autour des problématiques muséales actuelles.

'Semantika'

La plate-forme d’inscription des événements liés à la Journée internationale des musées a été réalisée par Semantika, fournisseur mondial de solutions IT pour le secteur du patrimoine culturel ayant à son actif un nombre record d’innovations technologiques, de design intelligents et d’accords pour des partenariats stratégiques. Le groupe Semantika est expert dans le développement et l’intégration des applications web et mobiles, en particulier Museums.EU et Museu.ms, ce qui a permis l’ouverture du patrimoine mondial à un public international.

Journée internationale des musées 2016[modifier | modifier le code]

La JIM 2016 a rassemblé près de 35 000 musées dans 145 pays, sur tous les continents.

Le thème de 2016[modifier | modifier le code]

En 2016, l’événement sera célébré autour du thème : Musées et paysages culturels.

Synthèse de nature et d’histoire, un paysage culturel est un territoire en mutation et en constante évolution : il compose avec une identité géologique spécifique et les transformations imposées par le temps et les hommes. Ce paysage, individus et collectivités veillent à sa protection et sa valorisation.Des missions qui sont aussi relevées par les musées, dépositaires d’objets et de biens qui sont autant de témoignages matériels et immatériels d’un territoire plus ou moins vaste.

Le thème « musées et paysages culturels » induit une forme de responsabilité des musées envers les paysages dont ils font partie, auxquels ils peuvent apporter leur contribution sous forme de connaissances et de compétences propres, en étant des protagonistes actifs de sa gestion et de son entretien. La mission principale des musées est de veiller sur le patrimoine, qu’il soit dans ou hors les murs. Leur vocation naturelle est d’élargir leur mission, et de déployer leurs propres activités dans le champ ouvert du patrimoine culturel et du paysage qui les entoure, et dont ils peuvent assumer, à des degrés divers, la responsabilité. À la vision d’un musée engagé essentiellement dans la conservation, l’exposition et la communication de ses propres collections, se substitue une autre, plus respectueuse de la nature d’une institution qui accomplit aussi des recherches et produit, acquiert, élabore et diffuse des connaissances sur le territoire qui l’entoure, et sensibilise les communautés qui y vivent à une autre perception de leur paysage. En assumant des devoirs qui ne se limitent pas à leurs collections, ils sont aussi encouragés à élargir, valoriser, et accroître leurs collections et leur patrimoine de connaissances et de compétences.

Mettre en lumière le lien existant entre musées et patrimoine culturel, c’est faire émerger l’idée de musées comme centres territoriaux d’une protection active du paysage culturel. 

Les activités de la JIM 2016[modifier | modifier le code]

Pour beaucoup de pays, la Journée internationale des musées est l’occasion de célébrer les musées et leurs activités. Par exemple :

Le musée d’Itaipu du Paraguay a organisé un concours photographique réservé aux jeunes, entre 17 et 30 ans. Les meilleures photos ont été exposées dans le musée lors de la Journée internationale des musées.

La National Gallery de Victoria, Australie, a organisé une conférence afin de discuter de la façon dont les institutions privées et publiques réunissaient leurs collections et  en quoi cette collecte peut créer ou préserver un paysage culturel.

Le Chimczuk Museum de Windsor, au Canada, a profité de la Journée internationale des musées pour inaugurer, en présence de l’ambassadeur de Belgique au Canada, l’exposition « Fighting in Flanders ».  

Les partenaires de la JIM 2016[modifier | modifier le code]

La Nuit européenne des musées

Depuis 2011, l'ICOM accorde son patronage à la Nuit européenne des musées, qui a lieu, tous les ans, le samedi le plus proche de la Journée internationale des musées. La Nuit européenne des musées a été créée, en 2005, par le Ministère français de la Culture et de la Communication. Elle permet aux visiteurs de visiter les musées participants, de nuit, gratuitement, en reculant la contrainte horaire de la fermeture, jusqu'à une heure du matin environ. En accueillant le public la nuit, les musées ouvrent à une autre visite de leurs collections, une approche plus sensorielle et insolite. De nombreuses animations sont proposées. Un public différent, plus jeune, familial est présent. Le public participe massivement à cet évènement festif. L'an dernier, deux millions de visiteurs ont fréquenté la Nuit des musées, en France.

Le Forum européen du musée (EMF)

Depuis septembre 2013, l’ICOM collabore avec le Forum européen du musée (EMF) qui organise chaque année la remise annuelle du Prix du musée européen de l’année, (EMYA).

Créée la même année que la Journée internationale des musées, le Prix du Musée européen de l’année est décerné à un musée qui a attiré et accueilli ses visiteurs grâce à des pratiques muséales et des approches innovantes. Il récompense les musées dont le développement et l’innovation en matière de communication, de présentation et d’interprétation ont influencé les normes muséales en Europe. Cet événement encourage l’excellence dans les musées européens et constitue une opportunité de rencontre et de débat autour des problématiques muséales actuelles.

'Semantika'

La plate-forme d’inscription des événements liés à la Journée internationale des musées a été réalisée par Semantika, fournisseur mondial de solutions IT pour le secteur du patrimoine culturel ayant à son actif un nombre record d’innovations technologiques, de design intelligents et d’accords pour des partenariats stratégiques. Le groupe Semantika est expert dans le développement et l’intégration des applications web et mobiles, en particulier Museums.EU et Museu.ms, ce qui a permis l’ouverture du patrimoine mondial à un public international.

Journée internationale des musées 2015[modifier | modifier le code]

La JIM 2015 a rassemblé près de 35 000 musées dans 145 pays, sur tous les continents.

Le thème de 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, l’événement sera célébré autour du thème : Musées pour une société durable.

De nos jours, l’humanité doit adopter des modes de vie et de développement compatibles avec les limites de la nature et de la société. La transition vers un type de société durable passe par l’invention de nouveaux modes de pensée et d’action. Promoteurs du développement durable et véritables laboratoires de bonnes pratiques, les musées d’aujourd’hui jouent un rôle essentiel et doivent affirmer leur position et faire entendre leur voix dans ce contexte. Le thème Musées pour une société durable reconnaît le rôle des musées pour transmettre, faire percevoir et sensibiliser le public à la nécessité d’une société plus économe et solidaire, d’une utilisation des ressources plus mesurée et plus respectueuse des systèmes vivants.

En retenant ce concept de société durable pour l’appliquer aux musées, le thème de la Journée internationale des musées 2015 vise à favoriser, dans toute la société, une prise de conscience des répercussions de l’action de l’Homme sur notre planète et des besoins impératifs de changer de paradigme environnemental, économique et sociétal.

Les activités de la JIM 2015[modifier | modifier le code]

Pour beaucoup de pays, la Journée internationale des musées est l’occasion de célébrer les musées et leurs activités. Par exemple :

Organisé et promue par la province d'Avellino, en Italie, « Sc'Arti in Mostra » est une initiative qui prend la forme d'une exposition résultant d'un concours d'art inspirée par les thèmes de la réutilisation et du recyclage des déchets à travers l'art. L'exposition, ouverte à tous, a soutenu la culture du recyclage.

Le Musée de l'Ouganda à Kampala a encouragé les visiteurs à rapporter une plante chez eux  ou à planter un arbre dans l'espace du musée pour créer eux-mêmes un environnement durable. L’Office national des forêts a offert des arbres pour cette cause.  

Les partenaires de la JIM 2015[modifier | modifier le code]

La Nuit européenne des musées

Depuis 2011, l'ICOM accorde son patronage à la Nuit européenne des musées, qui a lieu, tous les ans, le samedi le plus proche de la Journée internationale des musées. La Nuit européenne des musées a été créée, en 2005, par le Ministère français de la Culture et de la Communication. Elle permet aux visiteurs de visiter les musées participants, de nuit, gratuitement, en reculant la contrainte horaire de la fermeture, jusqu'à une heure du matin environ. En accueillant le public la nuit, les musées ouvrent à une autre visite de leurs collections, une approche plus sensorielle et insolite. De nombreuses animations sont proposées. Un public différent, plus jeune, familial est présent. Le public participe massivement à cet évènement festif. L'an dernier, deux millions de visiteurs ont fréquenté la Nuit des musées, en France.

Le Forum européen du musée (EMF)

Depuis septembre 2013, l’ICOM collabore avec le Forum européen du musée (EMF) qui organise chaque année la remise annuelle du Prix du musée européen de l’année, (EMYA).

Créée la même année que la Journée internationale des musées, le Prix du Musée européen de l’année est décerné à un musée qui a attiré et accueilli ses visiteurs grâce à des pratiques muséales et des approches innovantes. Il récompense les musées dont le développement et l’innovation en matière de communication, de présentation et d’interprétation ont influencé les normes muséales en Europe. Cet événement encourage l’excellence dans les musées européens et constitue une opportunité de rencontre et de débat autour des problématiques muséales actuelles.

Semantika

La plate-forme d’inscription des événements liés à la Journée internationale des musées a été réalisée par Semantika, fournisseur mondial de solutions IT pour le secteur du patrimoine culturel ayant à son actif un nombre record d’innovations technologiques, de design intelligents et d’accords pour des partenariats stratégiques. Le groupe Semantika est expert dans le développement et l’intégration des applications web et mobiles, en particulier Museums.EU et Museu.ms, ce qui a permis l’ouverture du patrimoine mondial à un public international.

Journée internationale des musées 2014[modifier | modifier le code]

La JIM 2014 a rassemblé près de 35 000 musées dans 145 pays, sur tous les continents.

Le thème de 2014[modifier | modifier le code]

Cette année, le thème proposé est : Les liens créés par les collections des musées.

Ce thème rappelle que les musées sont des institutions vivantes qui permettent de tisser des liens entre les visiteurs, les générations et les cultures du monde. Ce thème met également l’accent sur les collaborations qui existent entre les musées du monde entier et leur importance pour les échanges culturels et la connaissance des cultures du monde.

Les activités de la JIM 2014[modifier | modifier le code]

Pour beaucoup de pays, la Journée internationale des musées est l’occasion de célébrer les musées et leurs activités. Par exemple :

À Itu, au Brésil, le musée de l’Énergie a organisé un événement appelé Arte no Beco (Art dans la ruelle) pour amener le musée dans la rue et sensibiliser le public à l’importance des musées et de la préservation du patrimoine.

Les musées de Sharjah aux Émirats arabes unis a organisé un projet spécial appelé Instagram #heartifact à l'occasion de la Journée internationale des musées.  

Les partenaires de la JIM 2014[modifier | modifier le code]

La Nuit européenne des musées

Depuis 2011, l'ICOM accorde son patronage à la Nuit européenne des musées, qui a lieu, tous les ans, le samedi le plus proche de la Journée internationale des musées. Cette année, les deux évènements coïncident, puisque la Nuit européenne des musées aura lieu en même temps que la Journée internationale des musées, dans la nuit du 17 au 18 mai 2014.

La Nuit européenne des musées a été créée, en 2005, par le Ministère français de la Culture et de la Communication. Elle permet aux visiteurs de visiter les musées participants, de nuit, gratuitement, en reculant la contrainte horaire de la fermeture, jusqu'à une heure du matin environ. Cette année sera célébré la dixième édition de la Nuit européenne des musées. En accueillant le public la nuit, les musées ouvrent à une autre visite de leurs collections, une approche plus sensorielle et insolite. De nombreuses animations sont proposées. Un public différent, plus jeune, familial est présent. Le public participe massivement à cet évènement festif. L'an dernier, deux millions de visiteurs ont fréquenté la Nuit des musées, en France.

Journée internationale des musées 2013[modifier | modifier le code]

La JIM 2013 a rassemblé près de 32 000 musées dans 129 pays, sur tous les continents.

Le thème de 2013[modifier | modifier le code]

La communauté muséale a choisi d’organiser la Journée internationale des musées autour du thème : Musées (mémoire + créativité) = progrès social

La richesse de notre héritage patrimonial, dont les musées sont les dépositaires et les metteurs en scène, associée à l’inventivité et la vitalité avec lesquelles le secteur muséal s’est animé ces dernières années, fait aujourd’hui la force  des institutions muséales. Concilier leur mission traditionnelle de conservation de la mémoire avec la créativité nécessaire à leur renouveau et au développement de leurs publics : voilà l’évolution que les musées s’efforcent de mener, avec la ferme conviction que leur présence et leurs actions peuvent transformer la société de manière constructive.

Résolument optimiste, ce thème sous forme d’équation réunit de manière dynamique différents concepts essentiels pour définir ce qu’est un musée aujourd’hui, soulignant la nature universelle de ces institutions  et l’influence positive qu’elles exercent sur la société. Il résume le grand écart que les musées accomplissent et rappelle que leur vocation est de contribuer au développement et au rassemblement de la communauté.

Les activités de la JIM 2013[modifier | modifier le code]

Pour beaucoup de pays, la Journée internationale des musées est l’occasion de célébrer les musées et leurs activités. Par exemple :

Le Musée national de Lagos au Nigéria a exposé des objets habituellement en réserve. 

Le musée de la Monnaie de la Banque du Canada à Ottawa a fait rencontrer les conservateurs et les collectionneurs (de timbres, de capsules, de BD) pour partager leur passion.

Au Pérou, le musée de site de Pachacamac a programmé un projet interactif hors les murs dénommé « Peinture et identification dans le Temple Pintado » pour rappeler aux visiteurs les peintures qui décorent les murs de ce monument. 

À Puebla, Mexique, un tour a été proposé à bicyclette avec des explications sur l’histoire des musées de la ville. 

Les partenaires de la JIM 2013[modifier | modifier le code]

La Nuit européenne des musées

Depuis 2011, l'ICOM accorde son patronage à la Nuit européenne des musées, qui a lieu, tous les ans, le samedi le plus proche de la Journée internationale des musées. En 2013, les deux évènements coïncident, puisque la Nuit européenne des musées aura lieu en même temps que la Journée internationale des musées, le samedi 18 mai

La Nuit européenne des musées a été créée, en 2005, par le Ministère français de la Culture et de la Communication. Elle permet aux visiteurs de visiter les musées participants, de nuit, gratuitement, en reculant la contrainte horaire de la fermeture, jusqu'à une heure du matin environ.

En accueillant le public la nuit, les musées ouvrent à une autre visite de leurs collections, une approche plus sensorielle et insolite. De nombreuses animations sont proposées. Un public différent, plus jeune, familial est présent. Le public participe massivement à cet évènement festif. L'an dernier, deux millions de visiteurs ont fréquenté la Nuit des musées, en France.

Art Hopping

La Collection Roland offre plusieurs heures de films sur l’art aux musées participant à la JIM. Du 12 au 31 mai, l’ICOM s’associe à la Collection Roland des Films sur l’Art pour le projet ART HOPPING, qui  a pour but de proposer aux musées d’enrichir leur programme d’activités pour la JIM en offrant à leurs visiteurs un accès gratuit à de nombreux films sur l’art. ART HOPPING transporte le spectateur dans un univers cinématographique très large, avec deux séries de films.

  • La première (Série Picasso) s’étend de la culture Maya à Dali, en passant par Michel-Ange et Picasso, et bien d’autres. En tout, ce sont 21 films représentant 12 heures de contenus, réalisés par 19 cinéastes et commentés en anglais qui sont disponibles.
  • La deuxième (Série Delacroix) offre 18 films / 5 heures de contenus, accompagnés d'une musique originale et sans commentaire ni texte, pour un public non-anglophone ou malentendant.

L'UNESCO avec son programme Mémoire du monde'

L’ICOM et l’UNESCO sont heureux d’offrir un exemplaire de l’ouvrage Mémoire du monde aux 12 musées africains les plus rapides dans l’envoi de leur programme d’activités ! L’ICOM et Le Programme Mémoire du monde, consacré à la préservation du patrimoine documentaire mondial, ont tous deux pour vocation la sauvegarde du patrimoine au profit de la société ; et partagent la conviction que la numérisation de documents importants facilite l’accès à son contenu.

Journée internationale des musées 2012[modifier | modifier le code]

La JIM 2012 a rassemblé près de 32 000 musées dans 129 pays, sur tous les continents.

Le thème de 2012[modifier | modifier le code]

Les musées dans un monde en mouvement. Nouveaux défis, nouvelles inspirations. Face à un monde qui change plus rapidement que jamais, il semblait important pour les musées d’explorer ces thèmes en organisant différentes activités et événements. Les nouvelles technologies, les nouvelles idées, l’instabilité climatique et les médias sociaux sont en effet des sujets sur lesquels les musées et les populations doivent faire entendre leur voix. Cinq thématiques liées au thème principal étaient abordées par les musées :

  • Le rôle des musées au cœur d’une nouvelle société. Les musées jouent un rôle clé dans le développement grâce à l'éducation, ce sont des témoins du passé et les gardiens des trésors de l'humanité pour les générations futures.
  • Pour un développement durable. Partisan idéal du développement durable, et véritable laboratoire de bonnes pratiques, le musée cherche toujours plus à réduire son impact sur l’environnement.
  • Construire le futur en apprenant du passé. Les musées favorisent la transmission du patrimoine aux générations futures, créent un lien permanent avec le passé grâce à des messages à la résonance universelle.
  • L’ère des nouveaux médias. Les musées ont su rapidement saisir les opportunités de communication associées aux nouveaux médias et font preuve d’une grande réactivité en la matière.
  • S’adapter en avec innovation. Pour répondre aux changements sociaux et d’adapter aux attentes de leurs visiteurs, les musées innovent.

35e anniversaire de la Journée internationale des musées[modifier | modifier le code]

Afin de célébrer cet anniversaire, l’ICOM a lancé un concours photographique intitulé Me in my museum. Les participants devaient se photographier, seuls ou avec des amis, à l’intérieur ou devant leur musée préféré, en arborant le logo officiel créé pour l’occasion. Les gagnantes de ce concours furent Yonit et Efrat, venues d’Israël, dont la photo a été prise devant le Musée d’Art de Tel Aviv, en Israël.

Les activités de la JIM 2012[modifier | modifier le code]

Pour beaucoup de pays, la Journée internationale des musées est l’occasion de célébrer les musées et leurs activités. Par exemple, chaque année, le mois de mai correspond au Mois des musées au Guatemala ; il est organisé par le Ministère de la culture du Guatemala.

Au Brésil, la semaine du 14 au 20 mai a été l’occasion d’organiser des activités muséales sur plusieurs jours et le 18 mai est un jour de fête nationale. Pour la 10e édition de la semaine nationale des Musées, plusieurs activités ont été organisées dans les villes brésiliennes comme des expositions, des conférences, des visites guidées et des ateliers. Les musées ainsi que les institutions patrimoniales avaient prévu des spectacles de danse, de musique, de théâtre ou encore des concours de poésie.

Au Pérou et en Bolivie, la Journée internationale des musées est suivie de la Nuit des musées. Les visiteurs peuvent visiter les musées le jour et la nuit, et cet événement est célébré chaque année dans les deux pays.

En Lituanie, l’année 2012 a été déclarée Année des musées, en l’honneur du bicentenaire de l’ouverture du premier musée public du pays. Le Museu do Falso (Viseu, Portugal) a été inauguré le 18 mai 2012 pour la Journée internationale des musées. Les visiteurs ont pu découvrir ce musée d’histoire, créé grâce à des contributions venant d’artistes contemporains, travaillant sous le postulat du Simulacre : Que se passe-t-il si un évènement donné ne se déroule pas comme il aurait dû ?

En Côte d’Ivoire, la JIM 2012 a été célébrée au Palais Royal d’Abengourou. Les institutions locales et ICOM Côte d’Ivoire ont organisé différents événements : des discussions, des concours de jeux pour étudiants et des visites guidées. Près de 1 500 personnes ont participé aux célébrations dont de nombreuses personnalités politiques et culturelles du pays.

Le président de l’ICOM Hans-Martin Hinz a lancé l’événement à Bahreïn, avec l’exposition du Musée national Tylos : Journey Beyond Life, qui relatait les rites funéraires et les traditions de l’histoire ancienne de Bahreïn. Il a ensuite découvert le Musée mobile Enkiru, une extension de l’exposition spécialement adaptée aux enfants de 7 à 11 ans[2]. Enfin, il a participé à un atelier consacré aux nouveaux professionnels des musées, organisé par le Comité national de l’ICOM à Bahreïn en partenariat avec ICOM Arabe. Le Président de l’ICOM a également tenu à saluer personnellement les musées chinois et argentins en leur envoyant une vidéo diffusée lors de l’ouverture des cérémonies pour la Journée internationale des musées en Chine et en Argentine.

Le Directeur général de l’ICOM Julien Anfruns a célébré l’événement en prononçant le discours d’ouverture de la conférence « Musées des sciences et des nouvelles technologies », organisée par le Comité international pour l’éducation et l’action culturelle (CECA), à Rome en Italie, le 17 mai 2012. Il était également invité comme paneliste et intervenant à la conférence de l’Association internationale du barreau, sur le thème des nouveaux défis juridiques en arts, et qui s’est déroulée au MAXXI (Musée national des arts du XXIe siècle, à Rome).

Les partenaires de la JIM 2012[modifier | modifier le code]

La Nuit européenne des musées

Pour la deuxième année consécutive, l’ICOM a patronné La Nuit européenne des musées[3], événement qui fait écho à la Journée internationale des musées dans l’esprit d’une semaine des musées ouverts nuit et jour.

L’Observatoire de l’Espace du CNES

L'Observatoire de l'Espace s’est associé à la Journée internationale des musées pour offrir un regard actuel et original sur la pratique muséale. Il a permis de faire partager à un public curieux et varié les interrogations soulevées par la modification de la notion d’Espace au cours des siècles, en organisant plusieurs événements dans les musées européens[4].

Museum Together

À l’occasion de la Journée internationale des musées, l’ICOM a accompagné le projet Museum Together[5], une application sociale qui a pour objectif de permettre les rencontres autour des musées et de stimuler le partage d’expériences culturelles.

Journée internationale des musées 2011[modifier | modifier le code]

Près de 30 000 musées ont célébré la Journée internationale des musées 2011 dans plus de 110 pays.

Le thème de 2011[modifier | modifier le code]

En 2011, la Journée internationale des musées avait pour thème Musée et Mémoire. Les objets racontent votre histoire. En effet, par les objets qu’ils conservent, les musées collectent des histoires et transmettent la mémoire des communautés dans lesquelles nous vivons. Ces objets sont autant d’expressions de notre patrimoine naturel et culturel. Nombre d’entre eux sont fragiles, parfois en danger, et nécessitent d’être conservés avec un soin particulier.

Cinq déclinaisons thématiques ont été abordées lors de la JIM 2011 :

  • Entretien et accès aux collections et aux documents
  • L’histoire des musées
  • Souvenir oublié
  • Le lien entre la mémoire, la communauté et l’identité (y compris familiale)
  • Les contributions culturelles de l’Afrique pour le monde

Les activités de la JIM 2011[modifier | modifier le code]

En Australie, le Musée national des Sports de Melbourne a proposé un programme intitulé Se souvenir des moments qui nous ont construits, qui a permis aux visiteurs de découvrir des personnalités du sport.

En Malaisie, des séminaires avec des conférenciers internationaux, des expositions, des jeux sportifs, des ateliers et des programmes éducatifs ont été organisés dans différents musées du pays. Au Soudan, le Musée d’histoire naturelle du Soudan de Khartoum a conçu un programme éducatif pour les familles et les écoliers qui ont pu participer à un concours de photos sur le thème Documenter notre histoire naturelle.

En Argentine au Museo Argentino de Ciencias Naturales Bernardino Ridavia à Caba, le concept de Musecuentos a été créé pour l’occasion. Des conteurs ont partagé des histoires qu’ils ont mises en valeur à travers les objets du musée. Le Musée royal de Mariemont en Belgique a proposé des visites sur le thème CV d’objets[6].

Partenaires de la JIM 2011[modifier | modifier le code]

La conservation et la transmission de la mémoire collective ne concernent pas uniquement les musées. Ainsi, pour la première fois, le Conseil international des musées s’est entouré de partenaires institutionnels concernés par la protection de la mémoire :

Journée internationale des musées 2010[modifier | modifier le code]

En 2010, les musées de 96 pays ont participé à l’événement, organisé autour du thème Musées pour l’harmonie sociale.

Activités de la JIM 2010[modifier | modifier le code]

En Mongolie, le Musée du théâtre a invité des élèves de maternelles à assister à la représentation d’une pièce de théâtre dans le musée.

Le Musée d’histoire culturelle de Samarcande en Ouzbékistan a organisé une représentation impressionnante des enfants de la troupe de danse Jonona, suivie d’un un diaporama musical présentant le patrimoine historique de la région de Samarcande.

Au Sri Lanka, le Département des musées nationaux a créé un programme éducatif dans la région nord du pays avec des expositions itinérantes pour les étudiants afin de promouvoir la paix et l’harmonie sociale entre les groupes ethniques vivant au nord et au sud du pays.

Le Musée Calouste Gulbenkian au Portugal avait prévu une réception spéciale pour les visiteurs, en vue de mettre en valeur la création de son club rassemblant 23 adolescents de la région présentant des problèmes d’intégration sociale.

Journée internationale des musées 2009[modifier | modifier le code]

En 2009, l’ICOM s’est associé avec la FMAM (la Fédération mondiale des amis des musées) pour promouvoir l’événement[7].

Journée internationale des musées 2008[modifier | modifier le code]

Près de 20 000 musées de 90 pays ont participé à la JIM 2008. Le thème Musées agents du changement social et du développement a fait naître le premier atelier de musée virtuel, développé dans le monde virtuel en 3D Second Life, avec la contribution du Tech Museum of Innovation The Tech (San Francisco, Californie).

Journée internationale des musées 2007[modifier | modifier le code]

Des musées provenant d’environ 70 pays différents ont participé à l’événement. Le message transmis à l’occasion de cette édition était : Nous sommes tous responsables du patrimoine universel.

Activités de la JIM 2007[modifier | modifier le code]

L’Angola a organisé un débat sur “la contribution du Musée National d’Anthropologie dans l’affirmation de l’identité culturelle”. En Algérie, deux journées ont été consacrées au thème Patrimoine et muséologie en Algérie, l’idée étant de mettre en avant le projet de création d’un centre de formation muséale destiné aux professionnels des musées. Le Musée National de Colombo au Sri Lanka a organisé des visites et des ateliers réservés à certaines écoles afin d’amener les élèves à s’identifier à leur patrimoine. Une conférence s’est tenue au Musée Acadiens de l’Université de Moncton (Canada), avec pour objectif de discuter des enjeux liés à la préservation du patrimoine oral acadien dans un musée, lieu de conservation et de diffusion. En Israël, le Musée historique de Bethlehem a partiellement ouvert à l’occasion de la JIM. Au Botswana, le site de Tsolido a célébré l’événement, en organisant des performances théâtrales, de la musique et des danses traditionnelles. Au Pérou, les habitants de Lima ont été invités à la Ve Feria Des musées à ta portée, à laquelle 30 musées européens et d’Asie Centrale ont participé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]