Journée de Potsdam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Journée de Potsdam est une cérémonie de propagande nazie qui a eu lieu le . Elle avait pour but de solenniser l'ouverture de la session du nouveau Reichstag par le président du Reich Paul von Hindenburg et le nouveau chancelier proposé par ce dernier, Adolf Hitler.

Histoire[modifier | modifier le code]

Reichsmark aigle « commémoration du serment du 21 mars 1933 en l’église de la garnison de Potsdam ».

Ce cérémonial a été mis en place par le nouveau gouvernement du NSDAP et l'organisation complète de la cérémonie était la responsabilité de Joseph Goebbels. Rien ne fut laissé au hasard dans l'organisation de cette cérémonie et tout un côté symbolique s'y rattache : la continuité de la Prusse d'avant 1918 et l'Allemagne de Hitler.

Durant la cérémonie, Hindenburg a demandé aux membres du parlement de soutenir le jeune cabinet Hitler. Goebbels est d'avis, dans son journal, que le discours que Hitler fit par la suite, fut son meilleur depuis le début du NSDAP. Cette cérémonie fut suivie de la parade de plusieurs organisations dont la Reichswehr, la SA et le Stahlhelm. La Journée de Potsdam s'est terminée avant midi. L'organisation de cette journée fait suite à l'incendie du Reichstag qui s'est produit dans la nuit du 27 au . Le nouveau gouvernement devait se trouver un nouveau parlement. Potsdam fut donc choisi car c'est à cet endroit que se trouve l'église de la garnison prussienne, sanctuaire de la tradition prussienne. Le 21 mars fut choisi pour tenir cette cérémonie car c'est à cette date qu'a eu lieu l'inauguration du premier Reichstag par Bismarck. C'est le lendemain que les deux premiers camps de concentration officiels furent établis à Dachau et à Oranienburg. Finalement, c'est deux jours plus tard que fut adoptée la loi des pleins pouvoirs qui marqua le début de la dictature nazie.