Jour de la conscience noire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Jour de la conscience noire est un jour férié brésilien, symbole de la résistance face à l'oppression.

Depuis 2003, la date du 20 novembre a été choisie à São Paulo, à Rio De Janeiro et dans de nombreuses autres villes du Brésil, afin de célébrer l’anniversaire de la mort de Zumbi Dos Palmares, assassiné en 1695 par l’armée portugaise, qui exposa sa tête décapitée sur la place centrale de la ville de Recife.

Zumbi a été le dernier des chefs du territoire autonome de Palmares, un quilombo formé en 1604. Considéré comme le symbole de la résistance contre la toute-puissance des maîtres blancs, cette communauté d’esclaves libres, qui compta au plus fort de sa puissance jusqu’à 30 000 habitants, eut à subir durant ses 90 ans d’existence, de nombreuses attaques portugaises, mais aussi hollandaises. Il est un héros populaire pour la communauté afro-brésilienne, tant au Brésil qu’en Amérique latine en général.

Lors de ce jour férié, décrété jour de la « conscience noire » (consciência negra), des manifestations culturelles ont lieu dans tout le pays pour commémorer le souvenir de sa mort, car le personnage est devenu une icône de la résistance anti-esclavagiste et anti-colonialiste. Ces évènements permettent de mettre en lumière la conscience et la résistance afro-brésilienne, pour ne pas oublier les racines et la véritable histoire humaine.

Aujourd'hui, cette commémoration atteint un niveau international, notamment à travers la diffusion de la capoeira angola, pour qui la date reste importante.