Jouillat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jouillat
Jouillat
Château de Jouillat
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement Guéret
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Guéret
Maire
Mandat
Jean-Pierre Lécrivain
2020-2026
Code postal 23220
Code commune 23101
Démographie
Gentilé Jouillatois
Population
municipale
391 hab. (2018 en diminution de 8,86 % par rapport à 2013)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 15′ 29″ nord, 1° 56′ 13″ est
Altitude Min. 283 m
Max. 546 m
Superficie 22,44 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Guéret
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Vaury
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Jouillat
Géolocalisation sur la carte : Creuse
Voir sur la carte topographique de la Creuse
City locator 14.svg
Jouillat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Jouillat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Jouillat

Jouillat (Jòlhac en occitan marchois) est une commune française située dans le département de la Creuse en région Nouvelle-Aquitaine.

Les habitants sont les Jouillatois et les Jouillatoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est arrosé par la rivière Creuse.

Communes limitrophes de Jouillat
Champsanglard Bonnat
Anzême Jouillat Roches
Glénic

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Jouillat est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Guéret, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 72 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Jouillat est un des plus beaux châteaux de Creuse. Il ouvre ses portes à l'occasion des journées du patrimoine uniquement.

Il appartient à la famille Chevereau. Il date du XVe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1966 2008 Charles Lebrun    
2008 2014 Éric Auchapt PS  
2014 En cours Jean-Pierre Lécrivain SE Retraité de la Fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2018, la commune comptait 391 habitants[Note 3], en diminution de 8,86 % par rapport à 2013 (Creuse : −2,79 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3461 1611 2121 2801 4551 4491 5821 5661 514
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4401 4071 4441 4041 4051 3351 3761 3131 231
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1881 1841 1121 002952878771730571
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
502463400395361402454462469
2013 2018 - - - - - - -
429391-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Au lieu-dit de Lascoux, vieille maison de type creusois.
    Au lieu-dit de Villemorle, l'ancien chemin des migrants maçons se rendant en région parisienne.
    En empruntant le chemin des maçons.
    Erosion ou ancien site celtique ?
    Le château de Jouillat date du XVe siècle. Il est au départ une tour militaire de défense et non pas un château seigneurial, comme en témoigne son escalier en vis inversée. Cette tour avait pour vocation de protéger deux châteaux (information à compléter). Cette tour a ensuite connu une période d'abandon au cours de laquelle de nombreuses pierres ont été enlevées par les paysans pour construire leurs habitations. Les cheminées ont alors disparu. Il a été réhabilité en habitation au XIXe siècle. Les grands ensembles constituant les trois niveaux ont alors été divisés pour créer des pièces à vivre et les cheminées ont été reconstruites mais anachroniquement, façon XIXe siècle. Les piles de son portail sont surmontées de deux statues figurant chacune un lion mangeant un homme. Elles datent probablement de l'époque gallo-romaine et ne proviennent pas de la région. L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1926[10].
  • L'église Saint-Martial date du XIIe siècle. Elle est inscrite au titre des monuments historiques en 1932[11].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 25 mars 2021).
  2. « Commune rurale-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 25 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 25 mars 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 25 mars 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 25 mars 2021).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  10. Notice no PA00100091, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. Notice no PA00100092, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :