Joueurs de Flûte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Joueur de flûte.

Joueurs de flûte pour flûte et piano op. 27 est une œuvre composée en 1924 par le français Albert Roussel. C'est la pièce pour flûte la plus jouée de Roussel par les artistes du monde entier.

Cette pièce est composée de quatre mouvements, tous nommés d'après des flûtistes fictifs et dédiés à des flûtistes contemporains de Roussel :

  1. Pan : mouvement nommé d'après le dieux grec mi-homme mi-bouc Pan qui est souvent représenté jouant de la flûte de Pan. La pièce est écrite dans le mode dorien qui était utilisé par les grecs anciens. Ce mouvement est dédicacé au flûtiste Marcel Moyse.
  2. Tityre : mouvement nommé d'après le berger chanceux des Bucoliques de Virgile. C'est le plus court des quatre mouvements qui composent à eux tous une sorte de sonatine dans laquelle Tityre serait le scherzo. Ce mouvement est dédicacé au flûtiste Gaston Blanquart (1877–1963), professeur au conservatoire de Paris.
  3. Krishna : mouvement nommé d'après le nom de Dieu Krishna dans les textes sacrés comme la Bhagavad-Gita, qui signifie en sanskrit : l’Infiniment fascinant. Il se réfère ici au fait que Krishna, éternel adolescent, est aussi un merveilleux joueur de flûte, dont il se sert pour charmer les gopîs et faire plaisir aux dévots qui l’entourent et avec lesquels il se divertit éternellement. Roussel utilise un mode du nord de l'Inde qu'il a visité en 1909, le mode Raga Shri. Ce mouvement est dédicacé à Louis Fleury, à qui Debussy a également dédicacé son Syrinx.
  4. Monsieur de la Péjaudie : mouvement nommé d'après le protagoniste d'un roman d'Henri de Régnier, La Pécheresse. Monsieur de la Péjaudie est un joueur de flûte plus intéressé à jouer avec les femmes qu'avec les flûtes. Roussel avait auparavant mis en musique plusieurs poèmes de Régnier. Ce mouvement est dédicacé au flûtiste et compositeur Philippe Gaubert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]