JouéClub

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joué Club
logo de JouéClub

Création 1952
Dates clés 16 octobre 1957 : immatriculation de la coopérative
Fondateurs Jean Vassal-Boitel
Personnages clés Jacques Baudoz,
président-directeur général
Forme juridique SA coopérative à conseil d'administration
Slogan « JouéClub, la meilleure façon de jouer. »
Siège social Bordeaux
Drapeau de la France France
Direction Jacques Baudoz,
président-directeur général
Activité Centrales d'achat non alimentaires
Produits Distributeur de jouets
Filiales SIDJ, JouéClub Express, JouéClub Entreprise
Effectif Réseau : 2 300 - Centrale : 90 en 2018
SIREN 457 207 249
Site web www.joueclub.fr

Chiffre d'affaires 30 692 700 € en 2018 (niveau de la centrale)
Résultat net 7 930 900 € en 2018 (niveau de la centrale)[1]

JouéClub est une chaîne de magasins de jouets ayant le statut de coopérative. Ce groupement rassemble environ 230 adhérents pour 300[2] points de vente sur le territoire français de métropole et d'Outre-mer, et 48 points de vente à l'étranger (Italie, Liban, Maroc, Qatar et Andorre). Le nom complet de la coopérative est « Entente des professionnels et des spécialistes de l'enfance », abrégé en « EPSE ».

Débuts[modifier | modifier le code]

En 1952, trois propriétaires de magasins de jouets décident d'acheter en commun. En 1954, le partenariat va plus loin : une coopérative d'achat est créée, l'EPSE (Entente des professionnels spécialistes de l'enfant), regroupant 34 détaillants. À partir de là, le réseau va croître et se doter d'une structure de communication et marketing. En 1983, Jackie Pellieux, un Picard d'une vingtaine d'années, gérant de la boutique familiale à Creil, se voit confier par le président de l'EPSE, Jean Vassal-Boitel, la charge de ce département communication avec pour but de construire l'identité du réseau. C'est la création de la marque JouéClub, riposte à l'arrivée de concurrents français et internationaux et au développement de la grande distribution. Les adhérents renoncent à leur propre enseigne pour passer sous celle de JouéClub dans les années 1980. L'enseigne des « magasins copains » atteint alors une dimension nationale. Les chefs d'entreprise indépendants peuvent se défendre sur un marché où La Grande Récré (succursaliste) ou Toys R Us (34 magasins) disposent de moyens importants.

Dates clés[modifier | modifier le code]

  • 1952 : cinquante détaillants, spécialistes du jouet et des articles pour enfants, décident de s'unir en créant une association (EPSE). C'est le premier groupement de détaillants spécialistes du jouet en France. Objectif : fédérer une majorité de sociétés de détail afin d'offrir une meilleure qualité de service à leurs clients.
  • 1965 : l'EPSE donne naissance à France Maternité, structure spécialisée dans la vente d'articles de puériculture, dont les enseignes actuelles sont Bébé 9 et Maman Bébé.
  • 1966 : dépôt de la marque JouéClub, puis création, un an plus tard, de la Société internationale de diffusion du jouet (SIDJ), destinée à l'importation de jouets et d'articles de puériculture.
  • 1983 : lancement de la marque déposée JouéClub. Ce label sera l'emblème du groupement pour sa communication et pour sa signalétique-magasins.
  • 1992 : JouéClub devient le plus important groupement de magasins spécialistes du jouet en France[réf. nécessaire] avec 300 adhérents.
  • 1996 : lancement d'un catalogue de vente par correspondance JouéClub Express, puis, un an plus tard, d'un site de vente internet.
  • 2000 : 25 ouvertures de magasins JouéClub. Mise en service du site internet nouvelle génération.
  • 2001 : ouverture du premier magasin JouéClub sur la Nouvelle-Calédonie, sur Magenta.
  • 2002 : lancement du premier Village JouéClub, en plein cœur de Paris.
  • 2006 : ouverture de deux Villages Jouéclub à Lille et Saint-Jean-de-Védas, près de Montpellier.
  • 2009 : ouverture du premier magasin JouéClub du Liban. Lancement de JouéClub Entreprise, destiné aux comités d'entreprise.
  • 2012 : Alain Bourgeois-Muller succède à Jackie Pellieux en .
  • 2016 : Alain Bourgeois-Muller est réélu président du groupement pour 6 ans en . Nouvelle identité visuelle de JouéClub en .
  • 2018 : Jacques Baudoz succède à Alain Bourgeois-Muller à la présidence du groupement en .

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Fonctionnement du groupement[modifier | modifier le code]

Le fonctionnement du groupement diffère de celui de la franchise : les magasins versent une cotisation trimestrielle au siège, à Bordeaux, la coopérative se substitue aux adhérents pour régler (après accord) les factures des fournisseurs de jouets, puis refacture à l'adhérent les montants augmentés d'une commission de garantie, moyennant quoi la coopérative garantit auprès des fournisseurs les règlements des factures, la coopérative restitue le montant des commissions à chaque clôture d'exercice en l'absence d'incidents sous forme de boni de gestion. JouéClub : 348 magasins, 640 millions d'euros de CA en 2017

Village JouéClub[modifier | modifier le code]

Pour pouvoir rivaliser avec les grands groupes[réf. nécessaire] et être présent en plein cœur des plus grandes villes, les adhérents se rassemblent pour créer un nouveau type de magasin : le Village JouéClub. Pour donner naissance à ce lieu, fruit d'un investissement de quelque 2,3 M€, le groupement JouéClub s'est doté d'une nouvelle société, JouéClub Prestige, dont le capital est détenu à 95 % par la SIDJ et à 5 % par les adhérents de JouéClub.

Les J d’Or[modifier | modifier le code]

Lancés en 1993, les J d'Or récompensent six marques de jouets parmi 36 fabricants présélectionnés par la commission d'achat de JouéClub. Ces prix sont attribués après le vote de l'ensemble des magasins de l'enseigne. Les trophées répondent à des critères très précis.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.societe.com/societe/entente-prof-specialistes-enf-457207249.html
  2. Site officiel de la marque, « Qui sommes-nous ? », sur joueclub.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]