Josh Hall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article ou cette section est à actualiser. (avril 2015).

Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier. Vous pouvez également préciser les sections à actualiser en utilisant {{section à actualiser}}.

Josh Hall
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
IpswichVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
skipperVoir et modifier les données sur Wikidata

Josh Hall, né le (53 ans) à Ipswich, est un navigateur britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Josh Hall fait ses débuts en course au large parmi l'équipage du catamaran British Airways de Robin Knox-Johnston, de 1984 à 1987[1]. Il court le BOC Challenge 1990-1991 à bord du 50 pieds New Spirit of Ipswich et termine troisième de sa classe[1], malgré une opération du genou à Sydney qui le contraint à finir la course avec une attelle[2].

En 1994, Josh Hall obient le soutien du groupe financier Gartmore (en) et acquiert l'ancien 60 pieds Écureuil d'Aquitaine de Titouan Lamazou (2e du BOC Challenge 1988-1989) et Lada-Poch de Loïck Peyron (2e du Vendée Globe 1989-1990). Il s'inscrit au BOC 1994 mais heurte un conteneur immergé lors de la première étape entre Charleston et Le Cap. Gartmore coule et Hall est secouru par l'Australien Alan Nebauer, à bord de Newcastle Australia[2],[3].

En 1996, il court la Transat anglaise sur le nouveau 60 pieds Gartmore. Il termine 6e au général et 3e monocoque[4]. L'année suivante, il participe à la Transat Jacques-Vabre en double avec Bob Hooke mais est contraint à l'abandon[5]. En 1999, il termine 7e et dernier 60 pieds, avec son équipier Alex Thompson.

En 2000, il termine 9e du Vendée Globe, en 111 jours[6]. Quelques mois plus tard, il termine 4e de l'EDS Atlantic Challenge, avec Christophe Auguin pour tacticien sur les deux premières étapes[7].

Il est désormais l'organisateur de la Global Ocean Race, une course autour du monde pour monocoques de 40 pieds dont la première édition doit avoir lieu en 2014[Quand ?][8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Rowe 1995, p. 177
  2. a et b Rowe 1995, p. 34 Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom «  » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  3. (en) Josh Hall et Alan Nebauer, « Rescue At Sea », Sports Illustrated,‎ , p. 58-65 (lire en ligne)
  4. « Fiche de Josh Hall », sur Lequipe.fr (consulté le 18 décembre 2012)
  5. (en) « Sailing: Wild night in Biscay for Goss and Dinelli », The Independent,‎ (lire en ligne)
  6. « 2000-2001 : Le globe express », sur vendeeglobe.org (consulté le 18 décembre 2012)
  7. (en) Elaine Bunting, « EDS Atlantic Challenge: ready for the start », Yachting World,‎ (lire en ligne)
  8. (en) « Josh Hall : "I shall never forget the unique atmosphere and welcome that Les Sables d’Olonne provides for round-the-world sailors" », sur seasailsurf.com (consulté le 18 décembre 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nigel Rowe, Around the Big Blue Marble : The BOC Challenge 1994-95 Single-Handled Race around the World, Londres, Aurum Press,‎ , 193 p. (ISBN 978-1854103543)