Joseph de Pommery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pommery (homonymie).
Joseph Marie Berthe de Pommery
Joseph de Pommery.png
Fonctions
Sénateur de Meurthe-et-Moselle
-
Maire
Ville-au-Val
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Ville-au-ValVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Hubert-Gaston Berthe de Pommery
Mère
Jeanne de Gau de Frégéville
Conjoint
Geneviève Marie-Joseph Gabrielle de Bazelaire de Lesseux
Autres informations
Parti politique
Membre de
Distinctions

Joseph Berthe de Pommery (29 août 1904 - 18 juin 1981) est un homme politique français nationaliste, qui fut sénateur de Meurthe-et-Moselle de 1961 à 1965[1].

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Fils d'un officier décédé en 1918, propriétaire terrien à Ville-au-Val, il est élu maire de cette petite commune en 1935. Il est secrétaire général des Jeunesses patriotes de Lorraine de 1927 à leur dissolution[2], puis membre du PRNS en 1936 et membre du comité directeur du Rassemblement national lorrain (RNL)[3]. Il est aussi vice-président du comité nancéien des sous-officiers de réserve de 1933 à 1936[4].

Il épouse, en 1933[5], la fille d'Hubert de Bazelaire de Lesseux, ancien député et conseiller général Union républicaine et démocratique (URD), et industriel du textile dans les Vosges.

Sous l'Occuption, il se tient à l'écart du Régime de Vichy. Il est cependant nommé en 1944 membre du comité de l'Union corporative et agricole de Meurthe-et-Moselle[6]. Il devient sénateur de Meurthe-et-Moselle le 23 août 1961 en remplacement de Raymond Pinchard, décédé, et siège au groupe du Centre républicain d'action rurale et sociale. Candidat du Centre national des indépendants et paysans aux élections législatives de 1962 (circonscription de Nancy-Nord)[7], il n'obtient que 12,1 % des voix. Il ne se représente pas à la fin de son mandat de sénateur le 1er octobre 1965. Il est aussi président de la Chambre d'agriculture de Meurthe-et-Moselle.

Il est membre associé en 1968 puis membre titulaire de l'Académie de Stanislas[8] en 1975.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Familles subsistantes de la noblesse française

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Détails biographiques sur le site du Sénat [1]
  2. Le dirigeant régional est alors Jean L'Hotte.
  3. Jean-François Colas, Les Droites nationales en Lorraine dans les années 1930 : acteurs, organisations, réseaux, Thèse de doctorat, Université de Paris X-Nanterre, 2002. Il est délégué du RNL de la commune dont il est maire. Il est arrêté en mars 1938 à la sortie d'une réunion du RNL à Nancy; la police ayant dispersé des militants qui chantaient "La Marseillaise" à la sortie de la salle du Rex. Il appartient au groupement jusqu'en 1939 : il est présent aux congrès de 1938, de 1939 à Nomeny. Il est l'un des chefs d'équipe du service d'ordre lors d'une réunion à Nancy en février 1939.
  4. L'Est républicain, 28 février 1932, L'Est républicain, 18 mars 1933, L'Est républicain, 6 mai 1934, Ibid., 30 mars 1935, Ibid., 7 avril 1936. Jusqu'à ce qu'il soit promu sous-lieutenant de réserve en juin 1936: Ibid., 18 juin 1936, Ibid., 25 décembre 1936. L'association est présidée par un autre "national", Pierre André (homme politique, 1903-1983)
  5. L'Est républicain, 27 août 1933
  6. L'Echo de Nancy, 25 janvier 1944
  7. Le Monde, 7 novembre 1962
  8. (fr) « POMMERY Joseph de », sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) (consulté le 25 octobre 2013)