Joseph Walter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joseph Walter (chanoine)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
SélestatVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Le chanoine Joseph Walter (ou Marie Georges Joseph Walter), né le à Marckolsheim (Bas-Rhin) et mort le à Sélestat, est un prêtre et érudit français. Spécialiste d'histoire de l'art, il fut bibliothécaire-archiviste de la ville de Sélestat (Bas-Rhin) de 1919 à 1950[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de meunier, il effectue sa scolarité successivement au collège Saint-Joseph de Matzenheim, au collège épiscopal Saint-Étienne de Strasbourg et au collège Koeberlé de Sélestat. En 1903 il entre au Grand Séminaire de Strasbourg et étudie la théologie à l'université. Il est ordonné prêtre en 1908, nommé vicaire à Schnersheim(1908-1911), puis à Saverne (1911-1919[1]).

En parallèle il suit les cours de Georg Dehio à l'école des beaux-arts de Strasbourg, où il enseigne lui-même. À l'université, il continue à se former à l'archéologie antique et à l'histoire de l'art.

De 1919 à 1950 il est bibliothécaire-archiviste de la ville de Sélestat[1].

Il exerce de multiples responsabilités, notamment président de la Société des Amis de la cathédrale de Strasbourg[2], membre fondateur puis président de la Société sélestadienne des lettres, sciences et arts, vice-président de la Société pour la conservation des monuments historiques d'Alsace. Il est également l'auteur de nombreuses publications sur l'art religieux[1].

Son œuvre maîtresse[3] devait être l'édition du Hortus Deliciarum de l'abbesse Herrade de Landsberg – dont l'original fut détruit lors de l'incendie de la bibliothèque de Strasbourg en 1870 – mais les 52 planches restituées et le texte d'accompagnement ne paraissent que quelques mois après son décès, en 1952[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Par un décret du 5 août 1939, il est élevé au grade de chevalier de la Légion d'honneur[4].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • La Merveille et le mystère du retable d'Issenheim du Maître Mathias Grünewald au Musée des Unterlinden à Colmar, Colmar, 1920
  • Catalogue général de la Bibliothèque municipale. Première série : Les livres imprimés. Première partie : Les Alsatiques, Colmar, 1920
  • Catalogue général de la Bibliothèque municipale. Deuxième partie : Les livres de 1600 à 1923, Colmar, 1923
  • Catalogue général de la Bibliothèque municipale. Troisième partie : Incunables et imprimés du XVIe siècle, Colmar, 1929
  • L'iconographie de la façade de la cathédrale de Strasbourg, Strasbourg, 1923
  • Le pilier du jugement dit le pilier des anges de la cathédrale de Strasbourg, Strasbourg, 1925
  • Aurait-on découvert des fragments de l'Hortus Deliciarum ? : à propos d'une récente acquisition du Musée britannique, Strasbourg, 1931
  • La Cathédrale de Strasbourg, Paris, 1933
  • Pour visiter Sélestat et ses environs : vallée de Sainte-Marie-aux-Mines : val de Villé : guide illustré, Colmar, 1947

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Hubert Meyer, « Walter, Marie Georges Joseph », Nouveau Dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 39, p. 4084-4085
  2. Jean-Paul Lingelser, « 1902 : Les Amis de la Cathédrale de Strasbourg », Revue d'Alsace, no 135, 2009, p. 68-73, [lire en ligne].
  3. Louis Schlaefli, Inventaire des papiers de Joseph Walter, bibliothécaire-archiviste et conservateur à Sélestat (1881-1952), juillet 1998, p. 2 [lire en ligne]
  4. Base Léonore [1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Cérémonie à la mémoire de M. le chanoine Walter », Annuaire de la Société des amis de la bibliothèque de Sélestat, 1955, p. 157-159
  • Dernières Nouvelles d'Alsace, 10 septembre 1952 (nécrologie)
  • Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine (sous la direction de Jean-Marie Mayeur et Yves-Marie Hilaire), tome 2, L'Alsace (sous la direction de Bernard Vogler), Beauchesne, Paris, 1987, p. 448-449 (ISBN 2-7010-1141-8)
  • Le Nouveau Rhin français, 10 septembre 1952 (nécrologie)
  • Hubert Meyer, « Walter, Marie Georges Joseph », Nouveau Dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 39, p. 4084-4085
  • Louis Schlaefli, Inventaire des papiers de Joseph Walter, bibliothécaire-archiviste et conservateur à Sélestat (1881-1952), juillet 1998 [2]
  • Ernest Wickersheimer, « Le chanoine Joseph Walter (1881-1952) », Cahiers alsaciens d'archéologie, d'art et d'histoire, 1953, p. 3-5

Archives[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]